Retour
cours des métaux

Tensions sur l'offre importations sporadiques

UE-USA : le bond des prix de l'acier entraîne un redressement de la production

Accélération rapide de la demande

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 26.11.2020 à 15h13

L’accroissement des prix de l’acier en Europe a favorisé la reprise de la production au cours des derniers mois. En octobre au sein de l’UE, la production d’acier a augmenté de 9,3% sur un mois, les usines se précipitant pour accélérer leur production sur fond de tensions sur les disponibilités, selon Goldman Sachs.

« La situation est tendue sur les marchés européen et américain, tout deux confrontés à des pénuries sévères en matériel ainsi qu’à l’absence d’importations », a observé la banque d’investissement.

« Dans le même temps, l’accélération rapide de la demande, notamment en provenance du segment automobile , a entraîné un net rebond des prix des produits sidérurgiques, tant dans l’UE, qu’aux USA »,a-t-elle ajouté.

De l’avis de Goldman Sachs, outre « des redémarrages de capacité maîtrisés » en Europe, l’insuffisance des importations a vu l’offre se raréfier localement et les prix renchérir. La demande turque a quant à elle pâti de la décision de la Commission européenne d’enregistrer les importations turques de coils laminés à chaud, une condition préalable à l’imposition rétroactive de taxes anti-dumping.

Des délais de livraison jamais atteints depuis 14 ans aux USA

Les délais de livraison se sont allongés de façon significative en Europe, à l’instar des Etats-Unis, où ces derniers,« exceptionnellement longs », s’étendent jusqu’au premier trimestre 2021 pour la majorité des catégories de produits. Outre-Atlantique, les délais de livraison, représentant désormais 9,2 semaines, atteignent une durée inégalée depuis 2006.

« Les tensions sur les disponibilités aux USA pourraient potentiellement  entraîner des arrêts de production ou des réductions de production chez les constructeurs automobiles. Le restockage opéré par les utilisateurs finaux et l’offre restreinte ont vu les stocks plonger », a poursuivi Goldman Sachs.

La production chinoise d’acier est toujours portée par la vigueur de la demande, comme en attestent les carnets de commandes des aciéries, légèrement mieux garnis qu’à la normale en cette fin d’année. De fait, après s’être essoufflée en septembre, la consommation a repris du poil de la bête en octobre.

La production internationale d’acier devrait croître progressivement due à l’instauration de mesures d’assouplissement du confinement conjuguée à la demande accrue des consommateurs finaux.

 

Fitch Solutions : hausse des prix de l'acier, repli de ceux du minerai de fer en 2021

20.01.2021
+

Rond à béton (Espagne) : des prix soutenus malgré une demande léthargique

20.01.2021
+

Tôles (Italie) : un marché vigoureux

20.01.2021
+