Retour
cours des métaux

Acier plateforme Vanilla Steel

Mise aux enchères des excédents d’acier / UE

Lancement d’une plateforme numérique

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 16.11.2020 à 15h05

Une quinzaine de fournisseurs d'acier européens, y compris le Tchèque Vitkovice Steel-le plus gros producteur de tôles de Tchéquie, ont décidé de vendre aux enchères leurs excédents d'acier via une plateforme numérique, dénommée Vanilla Steel.             

Cette initiative, née de la crise sanitaire, permet aux usines et transformateurs d’acier de  mettre aux enchères l'utilisation des capacités de production disponibles, notamment dans le secteur du laminage, selon Alexis Ducros, l'un des co-fondateurs de la plateforme. 

Une plateforme unique en son genre

Outre les produits plats en acier au carbone et en inox, les produits longs et les tubes sont disponibles sur la plateforme durant quatre jours consécutifs à un prix minimum, et sur la base d'incoterms définis par le producteur. De l'avis d'Alexis Ducros, la plateforme basée à Berlin est la seule initiative proposant ce genre de services en Europe.

Les offres acheteurs les plus élevées, soumises en euros par tonne, sont visibles sur la plateforme hormis lors de la tenue d'enchères « à l'aveugle ». L'accès à la plateforme est gratuit pour les acheteurs. 

Jusqu'à présent, quelques centaines de clients ont fait part de leur intérêt, essentiellement des traders, des centres de service et des transformateurs. Les fournisseurs et les clients sont basés dans 22 pays d'Europe occidentale et de l'est de l'Europe, englobant le Portugal, la Turquie et le Royaume-Uni. 

‌« Nous sommes orientés sur le marché amont (l’approvisionnement) et sommes connectés aux usines » a précisé Alexis Ducros. Si les usines ont conclu un accord commercial avec Vanilla Steel, toutes les transactions de vente se tiennent hors de la plateforme, directement entre le fournisseur et l'acheteur.

Vente de lots de 20 à 25 t en moyenne

Les stocks exposés sur la plateforme sont détenus par les usines et les lots vendus correspondent à une cargaison de 20 à 25 t, en moyenne. Etant donné que la plateforme nécessite une présence importante à Anvers, le matériel peut également être destiné à une expédition via une zone portuaire.

Si les quantités vendues sont relativement faibles actuellement pour avoisiner 1000 t au cours des quatre premiers mois de la mise en service de la plateforme, le potentiel existe pour accroître les volumes de façon  . De fait, jusqu'à 10% de la production totale de l'industrie sidérurgique européenne pourrait être qualifié «d 'excédentaire» d'après Alexis Ducros.              

 

Hausse de la production / UE-USA

26.11.2020
+

Produits plats et longs (Allemagne) : une offre tendue malgré une demande en berne

10.11.2020
+

Mesures restrictives au Royaume-Uni : la filière de l’acier moins impactée par le second confinement

09.11.2020
+