Retour
cours des métaux

Capacité tensions sur l'offre

Prévisions de Tata Steel Europe : la pénurie sur l'offre va perdurer jusqu'à fin 2021

Une demande bien supérieure à l'offre

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 09.06.2021

Les tensions sur l’offre devraient perdurer en Europe l’an prochain, selon Chris Wooffindin, responsable de la politique tarifaire et des prévisions chez Tata Steel Europe.  Lors d’un séminaire organisé par Eurometal qui s’est tenu le 3 juin dernier, l’expert a mis en exergue le fait que, tout au long de cette année,  il existera une inadéquation entre l’offre et la demande.   

Les usines dans l’incapacité de répondre à l’explosion de la demande

Si les usines locales ont redémarré environ 95% de leur production   pre-Covid, elles peinent  toutefois à satisfaire les besoins du marché. De fait, la capacité reste insuffisante face à une demande s’établissant à des niveaux supérieurs à ceux escomptés initialement.  

Chris Wooffindin a fait savoir qu’une partie de la capacité remise en service était destinée aux usines liées par des contrats conclus précédemment. Les usines ne parviennent pas à faire face à la robustesse de la demande étant donné que leurs carnets de commandes sont quasiment remplis jusqu’à la fin de l’année. Une situation jugée  « inédite » par le spécialiste.

Les prix ont flambé depuis six mois

En raison du déséquilibre existant entre l’offre et la demande, les prix européens de l’acier ont caracolé à des pics depuis quelques mois .

En effet,  d’après l’indice TSI Platts, ceux du coil laminé à chaud nord-européen sont passés de 665 €/t départ usine Ruhr à la fin de l’année 2020, à 1145 €/t départ usine Ruhr le 7 juin.

D’après le dirigeant de Tata Steel Europe, Outre-Atlantique, les prix du produit plat sont encore plus élevés dues à de vives tensions sur les disponibilités. Ces derniers, à 1953,5 $/t (1603,5 €/t) actuellement, consolident leur ascension, ce qui contribue à tirer les tarifs internationaux vers le haut. La situation est tout autre en Chine, où les prix chinois s’inscrivent en retrait. 

Même si la pénurie sur l’offre devrait s’atténuer en Europe à terme, certains problèmes sont encore loin d’être résolus.

De nouvelles tensions sur l’offre en vue ?

Ainsi, la situation financière de Liberty Steel à l’instar des questions politiques liés à l’aciérie transalpine Acciairie d’Italia, constituent-ils des sources d’inquiétude.

De fait, les difficultés auxquelles sont confrontées ces deux sociétés pourraient contribuer à aggraver les tensions sur les l’offre si ces deux opérateurs décidaient de diminuer davantage leur production, ou si d’autres fournisseurs européens faisaient l’objet d’arrêts de production non programmés.                                                                   

Fil machine / Europe : une baisse bien ancrée

16.09.2021
+

Rond à béton / France : prix stables

16.09.2021
+

Coil / Italie : manque de vigueur du marché

16.09.2021
+