Retour
cours des métaux

IREPAS Produits longs

Produits longs (International) : Irepas table sur des perspectives encourageantes, hormis aux USA

La Chine reste un importateur net d'acier, mais la donne pourrait changer

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 17.11.2020 à 14h16

Irepas, l’association internationale des producteurs et exportateurs de ronds à béton a publié un rapport selon lequel le marché international des produits longs est qualifié de globalement stable, à quelques exceptions près. De fait, les prévisions relatives au dernier trimestre 2020 sont plutôt positives, hormis aux Etats-Unis.

Protectionnisme accru

Outre la forte reprise de l’industrie sidérurgique mondiale après le premier déconfinement lié à la crise sanitaire, la régionalisation s’est accrue sur le marché international des produits longs, le niveau de concurrence étant de moins en moins marqué dû à l’accroissement de mesures protectionnistes.

Le géant asiatique, toujours un importateur net d’acier, ne représente pas une menace réelle pour les exportateurs ailleurs dans le monde. En outre, au regard du renchérissement des prix aux Etats-Unis et dans l’UE, de nombreux pays, à l’instar de la Russie, la Corée du sud, le Vietnam, l’Inde, le Brésil et la Turquie sont en mesure de rivaliser avec la Chine sur le continent asiatique. 

Un bémol subsiste toutefois. En effet, si l’on prend en considération le fait que la production chinoise a progressé à plus d’1 md de t cette année, le marché sidérurgique mondial devrait être pénalisé par la contraction de son PIB au cours de la période hivernale.

En outre, les importations chinoises de fonte brute, HBI, brames et billettes ayant entamé un repli, la Chine pourrait à nouveau redevenir un exportateur net d’acier, selon Irepas. L’association internationale considère toutefois qu’aucun changement ne devrait survenir avant le Nouvel an chinois qui débutera le 25 janvier 2021.

USA : une concurrence plus rude qu’ailleurs

L’association a fait état de signes négatifs aux Etats-Unis, où la situation du marché est moins réjouissante que dans les autres régions sur fond de concurrence plus marquée que dans le reste du monde.

La demande est plutôt stable même si elle a récemment pâti de la seconde vague de Covid-19. Les aciéries américaines augmentent constamment leurs capacités de production lesquelles ne sont pas utilisées dans leur intégralité, contribuant ainsi à accroître les disponibilités.

Les importations ne permettent pas de dégager des marges suffisantes. En outre, les prix domestiques de la ferraille ont progressé, et ce, sans raison valable ce qui induit que ces derniers seront probablement revus à la baisse cet hiver.

Parallèlement, selon Irepas,  la victoire de Joe Biden aux élections américaines devrait entraîner la suppression de la section 232 du Trade Expansion Act de 1962, permettant de restreindre les importations qui mettraient en cause la sécurité nationale du pays.

Coil laminé à chaud / UE : Des hausses dictées par la demande

27.11.2020
+

Hausse de la production / UE-USA

26.11.2020
+

Mesures de sauvegarde sur les importations / UE : une suppression des quotas en vue?

25.11.2020
+