Retour
cours des métaux

Arrêts de production (UE) : de nouvelles mesures de sauvegarde en vue?

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 26.03.2020

Depuis la fin de la semaine 11, de nombreux aciéristes européens ont décidé soit de cesser leur production, soit de la réduire, dû à la propagation rapide du coronavirus et aux mesures d’urgence imposées par différents pays de l’UE.

Si les premiers arrêts de production ont d’abord été constatés en Italie, notamment dans le Nord du pays, où sont implantés des aciéristes de premier plan, la tendance s’est désormais généralisée à toute l’Europe.

En Espagne, deuxième pays le plus touché par le Covid-19 après l’ Italie, les sociétés ont commencé à prendre des mesures préventives. La France et l’Allemagne, des pays clés en termes de production d’acier, leur ont emboîté le pas.

Effondrement de la demande

Si ces interruptions de production sont destinées à protéger la santé des salariés des usines, elles sont plutôt bien accueillies par le marché, pénalisé par une  forte réduction de la demande et confronté à de nombreuses incertitudes. Toutefois, dans un avenir proche, des tensions sur l’offre pourraient survenir ce qui exacerbait les tensions sur les mesures de sauvegarde existantes instaurées par la Commission européenne.

Le segment du rond en béton constitue un  défi de grande ampleur. De fait, nombre de producteurs implantés dans le Nord de l’Italie ont été contraints de cesser leur activité et certains d’entre eux sont des filiales de grands groupes opérant des sites en Espagne, en France et en Allemagne.

Si les disponibilités moindres en rond à béton ne devraient pas poser de problème dans l’immédiat, les difficultés se présenteront lorsque la demande amorcera un redressement.

Les produits importés ne sont pas disponibles

Les produits importés ne sont pas largement disponibles dû à l’imposition des mesures de sauvegarde. Ainsi, quasiment tous les quotas d’importations relatifs au rond à béton s’appliquant à la Turquie, la Russie et l’Ukraine ont été consommés dans leur intégralité. A compter de début avril jusqu’à la fin juin, seules près de 40 000 t de quotas seront disponibles pour chaque pays.

« Il est encore trop tôt pour le dire , mais si les mesures d’urgence inhérentes au Covid-19 sont effectives plus longtemps que prévu, il n’est pas exclu que les Turcs et d’autres importateurs clés fassent pression en faveur d’un changement ou d’un ajustement des mesures de sauvegarde instaurées par l’UE », a observé un trader parisien .

Les Turcs, Russes et Ukrainiens,bientôt des importateurs clés

« Les Turcs, les Russes et les Ukrainiens, qui pourraient être bien moins impactés par le virus que ne le sont les Européens, pourraient ainsi devenir des pourvoyeurs de rond à béton de premier plan à court terme. Sans oublier les producteurs asiatiques, lesquels ont subi les effets du coronavirus avant l’Europe et les USA », a ajouté le trader français

Turquie : La HMS 1&2 (80:20) et le broyé se propulsent à des sommets

01.12.2020
+

Tôles / UE Solide hausse

30.11.2020
+

Coil laminé à chaud / UE : Des hausses dictées par la demande

27.11.2020
+