Retour
cours des métaux

Assofermet importations

Assofermet (UE): renchérissement des prix, recul des importations

La tendance haussière va se consolider

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 16.12.2020 à 09h44

Les prix européens de l’acier devraient confirmer leur ascension au cours des prochains mois sur fond de tensions persistantes sur l’offre, combinées à un redressement de la demande, a annoncé Tommaso Sandrini, vice-président d’Assofermet Acciai, lors de la conférence virtuelle Europe Steel Markets 2020 organisée mercredi 9 décembre.  

La panique règne sur les marchés européens, le matériel étant insuffisant pour répondre à la demande robuste des consommateurs. 

Dans ces conditions, les carnets de commandes des usines locales se remplissent à une vitesse grand V pour le premier trimestre 2021. A tel point que les tonnages d’avril sont déjà limités pour certaines d’entre elles. 

Restrictions à l’import, concentration de la production 

Une situation imputable à l’instauration de barrières commerciales à l’encontre des importations, conjuguée à une production concentrée sur une poignée d’usines. Pour assombrir davantage le tableau, la survenue de la crise sanitaire a entraîné une réduction drastique de la production, tandis qu’au cours des derniers mois, la consommation a renoué avec les niveaux observés avant la pandémie.

Quasiment tous les exportateurs clés de coil laminé à chaud sont indésirables en Europe. De fait, la révision des mesures de sauvegarde a réduit de moitié le quota d’importations portant sur le coil laminé à chaud. En outre,  le lancement récent d’une enquête anti-dumping à l’encontre de la Turquie compromet la tenue de quelconques  négociations avec les producteurs issus de ce pays. 

Au vu de l’imposition de ces mesures restrictives, les importations vont accentuer leur repli au cours des prochains mois, selon T.  Sandrini.

Des hauts-fourneaux mis en sommeil

Dix hauts-fourneaux n’ont toujours pas redémarré au sein de l’UE, ce qui induit qu’environ 17% de la capacité installée reste indisponible. Cette année, la production de la région devrait s’établir en deçà des niveaux affichés en 2009, lors de la crise financière.

Le déstockage, amorcé en 2019, a vu les stocks diminuer de -8 M de t cette année là, alors que les prévisions font état de –11 M de t pour 2020. Sur les deux années concernées, le total (19 M de t) devrait excéder celui de 2009 (16 M de t). « Le marché est donc en proie à une pénurie en ce moment », selon le président d’Assofermet.

Les aciéries devraient doper leur production début 2021, mais les effets ne seront pas tangibles avant le second trimestre. L’expiration des mesures de sauvegarde ou leur extension sous un format allégé devrait ouvrir la voie à des opportunités à l’import.

Le repli de la demande sur le segment de l’automobile et de l’électroménager sera compensé par un intérêt accru du secteur de la construction, lequel bénéficie d’aides  gouvernementales.                       

 

Fitch Solutions : hausse des prix de l'acier, repli de ceux du minerai de fer en 2021

20.01.2021
+

Rond à béton (Espagne) : des prix soutenus malgré une demande léthargique

20.01.2021
+

Tôles (Italie) : un marché vigoureux

20.01.2021
+