Retour
cours des métaux

Assofermet Crise chez ADI Accroissement des importations

Baisse de la production chez ADI / Italie : une pénurie de produits plats en vue?

Assofermet exhorte le gouvernement à prendre des mesures

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 25.01.2024

Assofermet, l’association italienne des distributeurs et recycleurs d’acier, appelle le gouvernement à prendre des mesures visant à garantir la poursuite des opérations des hauts-fourneaux d’Acciaierie d’Italia (ADI). L’arrêt des activités sur le site, en proie à d’importantes difficultés financières, aurait un impact négatif sur l’ensemble de la filière  européenne.

Assofermet en faveur d'un plan d'action 

Au vu des incertitudes croissantes quant à l’avenir  de la plus grande aciérie d’Europe, Assofermet exhorte les autorités locales à exécuter un plan d’action en vue de protéger ADI durant le processus de transition vers une production plus écologique.

Dans le cas contraire, on peut craindre une pénurie en acier de qualité, largement utilisé dans des secteurs clés, tels que l’automobile, ou l’électroménager. L’insuffisance d’acier produit localement, entraînerait un accroissement des importations vers l’Italie et l’UE.

Actuellement, le complexe sidérurgique opère à moins de la moitié de ses capacités, la production n’ayant pas excédé 3 M de t d’acier brut  l’an dernier, soit bien en deçà de l’objectif des 4 M de t pour 2023, et 5 M de t pour 2024.

« Au vu de l’essoufflement de la production d’acier et du renchérissement des coûts de l’acier, il est essentiel de préserver la valeur industrielle de l’usine. Les perturbations liées à la production chez ADI surviennent à un moment où les disponibilités sont déjà tendues, à la fois sur le territoire italien, et européen », selon Assofermet.

Les hauts-fourneaux, une option stratégique

« Si la crise persiste chez ADI, une pénurie structurelle en produits plats pourrait survenir, non seulement en Italie, mais également au sein de l’UE. Même si l’accent doit être mis en priorité sur les stratégies en matière d’environnement, il convient de prendre en considération l’importance des hauts-fourneaux », selon un consultant.

« Pour développer une industrie manufacturière à l’échelle nationale, il est nécessaire d’avoir une industrie sidérurgique, en amont de la chaîne d’approvisionnement, en mesure de lui fournir les volumes  nécessaires d’acier. Il est souvent difficile de se procurer ailleurs en Europe, des  produits de qualité similaire à ceux fabriqués par ADI », a commenté Paolo Sangoi, patron d’Assofermet.

« Dans ce contexte, les opérateurs européens sont contraints de se tourner vers les importations asiatiques, faisant l’objet de restrictions, à l’instar des mesures de sauvegarde », a ajouté Paolo Sangoi. Ce dernier a mis en exergue le fait que ces restrictions entraînaient un repli des importations d’acier vers l’UE.

En outre, lors de l’introduction de la taxe carbone  d’ajustement aux frontières en 2026, les marchandises issues de pays non membres de l’UE se verront frappés d’une taxe. Ceci va occasionner un accroissement des coûts des produits sidérurgiques disponibles sur le marché européen.                              

 

Distribution / Italie : Assofermet prévoit une embellie en 2024

18.01.2024
+

Centres de service / Italie : des hausses difficiles à répercuter selon Assofermet

14.11.2023
+

Extension des mesures de sauvegarde / UE : Assofermet met à l'index la proposition de la Commission

23.06.2021
+