Retour
cours des métaux

Ventes atones importations attractives

Coil laminé à chaud / Europe : désintérêt total des acheteurs

Les usines font des concessions

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 16.11.2022

Les échanges se réduisent à peau de chagrin sur le marché européen du coil laminé à chaud. De fait, les distributeurs, disposant de stocks suffisants, préfèrent différer leurs commandes sur fond de sentiment baissier du marché. De l’avis d’un opérateur allemand, la majorité d’entre eux peut se permettre de patienter jusqu’en janvier avant de revenir aux achats.

Après s’être stabilisés à 640 €/t départ usine Ruhr depuis le 8 novembre, les prix nord-européens du coil laminé à chaud, ont chuté de 15 €/t le 14 novembre, à 625 €/t départ usine Ruhr. 

Un centre de service berlinois a fait état d’offres soumises entre  620 et 630 €/t départ usine Ruhr. Un distributeur a quant à lui rapporté des offres comprises entre 615 et 620 €/t départ usine Ruhr.

Une demande en berne malgré les remises octroyées par les usines

Les usines, désireuses de s’assurer des commandes, ont  récemment diminué leurs tarifs. Elles ne sont toutefois pas parvenues à susciter l’intérêt des consommateurs sur fond de désintérêt durable des utilisateurs finaux. « Les rabais accordés par les producteurs n’ont pas permis de doper les commandes. La demande est inexistante » selon un distributeur bavarois.

Si certains producteurs consentent à diminuer leurs prix, d’autres se focalisent quant à eux sur les négociations relatives aux contrats à long terme, raison pour laquelle leur activité est réduite sur le marché spot.

Les efforts déployés par les aciéristes européens visant à restaurer l’équilibre entre l’offre et la demande par le biais de coupes de production n’ont pas porté leurs fruits, le marché n’ayant pas évolué de façon positive.

Italie : les prix ont chuté à 610 €/t départ usine

Même scénario baissier de l’autre côté des Alpes, où les prix du produit plat ont décliné de 10 €/t sur une journée, à 610 €/t départ usine Italie.

Cette estimation est basée sur des offres comprises entre 620 et 630 €/t départ usine Italie. Quant à la valeur négociable, elle est estimée entre 610 et 620 €/t départ usine Italie.

En fin de semaine dernière, alors que les offres officielles étaient disponibles entre 640 et 650 €/t départ usine, un aciériste clé aurait quant à lui conclu des ventes entre 600 et 630 €/t départ usine .

« Une usine a décidé de vendre à bas prix en vue de vendre des tonnages conséquents avant d’arrêter sa production en décembre. C’est d’impossible d’obtenir de tels prix pour de petits volumes », selon un distributeur romain.

La demande est restreinte dû à l’attentisme des distributeurs dont les stocks sont corrects, combiné au déstockage saisonnier de fin d’année. 

Des importations concurrentielles 

Quant aux importations sud-européennes de coil laminé à chaud, estimées à 585 €/t cif Italie, elles ont reculé de 15 €/t sur une journée.

Des offres asiatiques ont été rapportées entre 570 et 585 €/t cif Italie, contre 600 €/t cif quelques jours auparavant. Ces offres ont été soumises par des traders internationaux, tandis que celles émanant directement des usines asiatiques ne devraient pas être disponibles avant la semaine prochaine.

La consolidation de l’euro face au dollar, conjuguée au manque de vigueur du marché des produits plats en Extrême-Orient a contribué à tirer les prix des importations vers le bas.

 

Filière hauts-fourneaux / Allemagne : les aciéries en proie à un dilemme

01.02.2023
+

Absence d'exportations / Turquie : les usines continuent d'opérer à faible capacité

01.02.2023
+

Contrats d'approvisionnement relatifs au coil laminé à chaud /UE

01.02.2023
+