Retour
cours des métaux

Coil laminé à chaud importations

Coil laminé à chaud : UE : des importations de plus en plus convoitées

Les marchés étrangers aussi pénalisés par des pénuries

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 17.05.2021

Les tensions sur les disponibilités en coil laminé à chaud s’intensifiant en Europe, les distributeurs et utilisateurs finaux portent un intérêt accru aux importations issus de Corée du sud, Taïwan et d’Inde.

Toutefois,  au vu de la pénurie en coils sur les autres marchés internationaux, conjuguée à l’explosion de l’épidémie de Covid-19 en Inde et la suppression des rabais sur les taxes s’appliquant aux exportations d’acier en Chine, les consommateurs européens peinent à se procurer des produits importés.

Une pénurie moindre cet été dû à des livraisons accrues à l’import 

Plusieurs sources ont fait mention d’un accroissement des livraisons  à l’import d’ici juin-juillet. L’arrivée de ces marchandises permettra de compenser la pénurie affectant le marché européen sans pour autant entraîner une baisse des prix. 

En fin de semaine dernière sur le marché nord-européen, des offres de coil laminé à chaud ont  été signalées à 995-1005 €/t cif Anvers, tandis que celles de coil laminé à froid culminent à 1205-1215 €/t cif Anvers.

Sur le marché transalpin, une offre de coil laminé à chaud issue du Japon a été soumise à 1300 $/t cfr, soit 1074 €/t cfr, pour une expédition juillet. Une offre de coil laminé à froid, en provenance de Corée, proposée à 1250 €/t cfr, n’a pas quant à elle pas trouvé preneur. 

Un centre de service milanais, mettant en exergue l’importance de l’Inde pour utilisateurs européens de coils, a toutefois déploré l’absence d’offres au départ de cette région en raison de l’aggravation de la pandémie de Covid-19.

« Si les produits importés représentent actuellement 25% de nos achats, nous souhaiterions accroître nos approvisionnements à l’étranger. L’assouplissement des mesures de sauvegarde contribuerait à doper les importations vers l’Europe », a précisé la source transalpine.

Le 10 mai dernier, les quotas d’importations disponibles s’appliquant au coil laminé à chaud originaires de Russie et de Serbie atteignaient respectivement 48% et 58% du total alloué pour la période avril-juin.

Les quotas alloués à la Corée du sud loin d’être épuisés

A titre de comparaison, ceux attribués à la Corée du sud étaient bien plus élevés, pour représenter  84% du total attribué début avril.

Parallèlement, selon les données publiées par la Commission européenne, les producteurs indiens, lesquels ont consommé la  quasi-intégralité de leur quotas, ne disposaient que de 950 t le 10 mai dernier. Lorsque les quotas disponibles s’établissent en deçà de 10%, les importateurs doivent s’acquitter d’une garantie bancaire de 25% auprès  des autorités douanières en vue de couvrir de potentiels droits additionnels.

Fil machine / Europe : une baisse bien ancrée

16.09.2021
+

Rond à béton / France : prix stables

16.09.2021
+

Coil / Italie : manque de vigueur du marché

16.09.2021
+