Retour
cours des métaux

Coil galva coil laminé à froid Hausse des prix des importations

Coil laminé à froid-galva / Europe du nord : reconduction des prix

Faiblesse de la demande, accroissement des capacités

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 24.01.2024

Les fabricants nord-européens de coil laminé à froid et de coil galva, lesquels visaient l’objectif ambitieux des 900 €/t départ usine, ont finalement reconduit leurs prix actuels.

Ainsi, la valeur de la première catégorie est-elle estimée à 820-835 €/t départ usine (+15-20 €/t sur une semaine), et celle de la seconde, à 830-840 €/t départ usine (+10-30 €/t). Pour ces deux catégories de coils, les délais de livraison courent jusqu’à avril-mai, au plus tôt.

Outre la faiblesse de la demande, le redémarrage des hauts-fourneaux chez ArcelorMittal en Belgique, Tata Ijmuiden aux Pays-Bas et Salzgitter en Allemagne, ne favorise pas un renchérissement des prix. En effet, la remise en service de ces installations va accroître les disponibilités sur le marché nord-européen.

Les constructeurs auto ont réduit drastiquement leur consommation de coil galva

Une opinion que ne partage pas un dirigeant néerlandais, faisant, lui, état d’une situation inverse : « un tel scénario pourrait survenir si, par exemple, les constructeurs automobiles ne réservaient pas les volumes de coil galva qui leur sont dédiés. Dans ce contexte, l’offre en coil galva augmenterait et entraînerait un repli des prix ».

Un autre opérateur allemand abonde dans le même sens : « la production de certaines lignes de galvanisation pourrait être excédentaire, ce qui contraindrait les usines à brader leurs stocks. La situation est toute autre pour le coil laminé à froid dont les capacités ont été sérieusement revues à la baisse lorsque les usines ont réduit leur production ».

Une source néerlandaise fait, elle, entendre un autre son de cloche. « Les offres à l’importation au départ d’Asie, notamment pour le coil laminé à froid, sont compétitives, à 750 €/t cif Anvers pour une livraison mai-juin. En conséquence, les usines nord-européennes ne seront pas en mesure d’instaurer de fortes hausses ».

« La plupart des clients, disposant de stocks suffisants, souhaitent diminuer leurs stocks. Au vu de la léthargie du segment de la construction et des prévisions moroses pour la filière automobile, aucun changement significatif n’est attendu. En outre, la robustesse des taux d’intérêt ne favorise pas les investissements », a commenté un trader.

Les prix des importations vont renchérir

Quoiqu’il en soit, les prix des importations vont probablement se redresser. En effet, les cargos de marchandises, cibles des attaques des rebelles houthis, évitant d’emprunter le Canal de Suez / la mer Rouge, sont détournés par le cap de Bonne-Espérance. Ces perturbations impliquent un allongement des trajets maritimes et donc, un accroissement des frets et des tarifs d’assurance.    

Importations de produits plats et longs / UE : les quotas du 4è trimestre peu prisés par les Européens

08.11.2023
+

Coil galva / coil laminé à froid / Italie : une demande en berne

19.07.2023
+

Coil laminé à froid, coil galva / Italie : fin du mouvement baissier

21.06.2023
+