Retour
cours des métaux

Ferrailles Turquie pause

Ferrailles : les achats turcs marquent une pause

Posté par : Christine Lairy 26.02.2020

A l’import, les achats turcs de ferrailles marquent une pause en cette dernière semaine de février.

Mais auparavant, les aciéries turques se sont procuré quasiment 40 cargaisons de ferrailles pour mars, ce qui a permis aux prix de remonter la pente, et de renouer avec les 280 dollars (259,5 euros) la tonne CFR pour la HMS 1&2 (80:20) en provenance des Etats-Unis et de la région baltique.

Pour la suite, les choses sont assez incertaines, car les usines turques vont certainement attendre d’y voir plus clair dans l’évolution du marché aval avant de revenir aux achats de ferrailles. Ce qui devrait remettre un peu de pression sur les prix.

Sur le marché domestique turc, la tendance est en revanche restée haussière ces derniers jours : désormais, la ferraille issue de la démolition navale vaut en effet 275 dollars (254,5 euros) la tonne, soit 10 dollars (9,5 euros) de plus sur une petite semaine. Quant aux prix de la ferraille de type DKP (paquets pressés automobiles), ils ont encore progressé, principalement à cause de la forte dépréciation de la livre turque face au dollar. Entre le 17 et le 25 février, sur fond d’épidémie de Covid-19 et d’opérations militaires en Libye, la livre turque a en effet perdu 1,5% environ de sa valeur face au billet vert. Pour compenser cette baisse et sécuriser leurs approvisionnements locaux, la plupart des aciéries turques ont relevé leurs prix d’achat de 45 à 100 livres (de 4 à 14 dollars), qui ont atteint mardi 25 février 1.730-1.955 livres (282-319 dollars) la tonne franco usines.

Profilés / Benelux : stabilisation des prix

10.11.2020
+

Coil laminé à chaud / UE : de nouvelles hausses se profilent

30.10.2020
+

Rond à béton (Allemagne) : les offres à des pics

06.10.2020
+