Retour
cours des métaux

Fil machine EUNIRPA

Fil machine / UE : une hausse s'amorce lentement

Construction d'un nouveau site aux Pays-Bas en fin d'année

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 26.01.2022

Les prix nord-européens du fil machine ont amorcé une modeste remontée la semaine dernière due à la robustesse persistante de la demande. Les sources sont d’avis que l’intérêt des consommateurs ne devrait pas se tarir au cours des prochaines semaines.

« Pour le moment, nous assistons à une lente progression des tarifs du fil machine en Europe. Je pense que cette  tendance haussière devrait se confirmer si les usines augmentent leur production », a commenté un acheteur néerlandais.

Les prix de transaction du fil machine de qualité drawing s’échelonnent actuellement entre 860 et 870 €/t départ usine, contre 850-860 €/t départ usine il y a deux semaines. Les fournisseurs nord-européens ciblent quant à eux l’objectif des 880 €/t départ usine. Parallèlement, les tarifs de la catégorie mesh sont  quant à eux fixés à 880 €/t départ usine.

Europe du nord : bonne tenue des commandes

 « Les prix du produit long tirent profit du dynamisme des prises de commandes. En dépit de la flambée durable des coûts de l’énergie, la plupart des producteurs locaux sont actifs sur le marché », a précisé l’acheteur.

Même scénario haussier chez nos voisins transalpins, où les prix du fil machine drawing oscillent entre 820 et 850 €/t départ usine, pour des offres soumises entre 870 et 880 €/t départ usine.

Sur la péninsule italienne, c’est l’escalade des coûts de l’énergie plutôt que la demande, qui dicte la tendance en ce moment. De fait, de nombreux consommateurs transalpins, s’étant approvisionnés massivement avant les congés de fin d’année, disposent de stocks suffisants.

L’annonce de la construction d’une nouvelle  usine de fil machine aux Pays-Bas devrait impacter l’équilibre entre l’offre et la demande dans la région. Ceci ne se produira toutefois pas avant plusieurs années, lorsque le site sera opérationnel.

VanMerkjstein va construire un nouveau site aux Pays-Bas

D’après Kris van Ginderdeuren, son directeur commercial, le groupe néerlandais Van Merksteijn va démarrer les travaux du site au dernier trimestre 2022 avant de lancer la production de fil machine mesh à faible teneur en carbone d’ici la fin de l’année 2024 ou le début de l’année 2025. 

« Dans un 1er temps, nous avons fixé la production à 580 000 t en vue de couvrir les besoins du marché domestique. Nous déciderons par la suite si nous augmentons la capacité car nous avons reçu l’aval du gouvernement pour doubler la production », selon le dirigeant.

Ce dernier, également président d’EUNIRPA, (European Non-integrated Wire Rod Processors Association),  a fait savoir que son groupe consommait environ 1,2 M de t de fil machine destinées à être transformées. Les deux tiers de ces tonnages sont issus d’Europe, tandis que le tiers restant provient d’autres sources d’importation.

Le renforcement des mesures protectionnistes plombe le secteur selon EUNIRPA

« Nous devons disposer de notre propre production dans la mesure où nous sommes très tributaires des importations. Nous rencontrons des difficultés accrues à nous approvisionner à l’étranger dus aux quotas qui sont épuisés très rapidement. La production européenne est détenue par une poignée d’usines intégrées lesquelles consomment le produit pour leurs propres besoins », a-t-il ajouté.                        

 

Rond à béton / France -Italie-Espagne : manque de vigueur

25.05.2022
+

Expéditions d'acier / Ukraine : le pays a perdu la moitié de sa capacité d'exportation

25.05.2022
+

Produits plats en inox (UE) : changement de cap

25.05.2022
+