Retour
cours des métaux

Construction France

Secteur de la construction / France : la demande plombée par le reconfinement

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 09.04.2021 à 16h45

En France, l’instauration d’un reconfinement va peser sur le secteur de la construction en avril, traditionnellement le meilleur mois pour les ventes de rond à béton. Selon les fournisseurs domestiques de rond à béton, au cours des deux derniers mois, l’activité a pâti de des incertitudes liées à la crise sanitaire.

La situation ne devrait pas s’arranger dans un avenir proche dans la mesure où  la mise en place de ces mesures restrictives devrait pénaliser le financement et donc, le lancement de nouveaux projets de construction.

Essoufflement des ventes de rond à béton

Dans ce contexte, les ventes de rond à béton se sont contractées, les clients se procurant uniquement des petits tonnages en vue de couvrir leurs besoins immédiats. Les prix du produit long se maintiennent entre 590 et 600 €/t départ usine, soit un niveau inchangé sur un mois.

L’entrée en vigueur de ce troisième confinement érode la confiance du secteur, laquelle s’était  nettement redressée en mars, d’après un rapport publié par l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques).

Comparativement à mars, un nombre plus élevé d’entreprises du secteur table sur un accroissement de leur activité au cours des trois mois à venir. En dépit de ce reconfinement, ces entreprises se montrent également plus optimistes quant à l’état du secteur.

Les carnets de commandes assurent 8 mois de travail

Le mois dernier, les perspectives d’emploi étaient plus favorables qu’en février. En outre, les prévisions relatives aux volumes de commandes se sont améliorées. Au regard des effectifs actuels, les carnets de commandes  permettent d’assurer 8,4 mois de travail, soit un niveau stable sur un mois.

Quoiqu’il en soit, après avoir opéré un rebond en janvier, le taux d’utilisation de capacité s’est légèrement contracté en mars. 40% des directeurs commerciaux interrogés ont fait état d’un engorgement de la production résultant d’un manque de personnel.

Si ce taux est similaire à celui enregistré en février, il est néanmoins supérieur à sa moyenne à long terme.

 

Flambée des prix des coils / UE : des arrêts de production en vue

27.04.2021
+

Tôles / UE : spirale haussière

27.04.2021
+

Fil machine / Europe du nord -Espagne : pas d'évolution

27.04.2021
+