Retour
cours des métaux

Contrats annuels Filière auto / fournisseurs de coils

Négociations entre filière auto et producteurs de coils / UE : conclusion de contrats

Les discussions en phase avancée

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 04.01.2024

Dans le nord-ouest de l’Europe, les négociations relatives aux contrats annuels d’approvisionnement en coils avec la filière automobile avancent rapidement. Lors de la deuxième quinzaine de décembre, plusieurs contrats ont ainsi été scellés entre des fabricants de coils et des constructeurs automobiles clés, à l’instar de BMW, Mercedes, Stellantis et Renault.

Réduction de 50 €/t allouée par les usines 

Si, dans un premier temps, les producteurs de coils avaient fait part de leur intention de reconduire les prix de contrat conclus fin 2022, une remise de 50 €/t, s’appliquant à toutes les catégories de coils, a finalement été accordée aux clients.

Ce changement d’avis s’explique par la volonté de sécuriser des volumes. Les usines ont d’autant plus facilement consenti une baisse de cette ampleur que les constructeurs automobiles réclamaient initialement une réduction supérieure à 100 €/t.

Les acheteurs en faveur de baisses à 3 chiffres à l’origine

Les acheteurs de cette filière, déterminés à obtenir des réductions significatives par rapport aux contrats  de 2022, ont en effet échoué dans leurs tentatives. De fait, les vendeurs ont refusé de se conformer à leurs prétentions, jugées bien trop ambitieuses.

Lors de la signature d’un contrat avec un groupe automobile, un fournisseur de coils de premier plan aurait pour sa part accepté d’appliquer une remise avoisinant 60 €/t.

Le vendeur a justifié sa décision par des difficultés d’approvisionnement survenues à plusieurs reprises l’an dernier, en raison de perturbations techniques et de pannes s’étant produites sur plusieurs sites.

Par pure coïncidence, début décembre 2021 et 2022, les prix spot du coil laminé à chaud avoisinaient 650 €/t. Au vu des conditions économiques défavorables, il est peu probable que les prix des coils se propulsent bientôt à des sommets. 

Les prix spot ne devraient pas se propulser à un pic début 2024

De fait, personne ne s’attend à un bond spectaculaire des prix spot, à 850 €/t, comme cela s’est produit lors des tout premiers mois de 2023. Un pic avait été atteint en avril, avant que les prix n’amorcent un repli en juillet, pour renouer avec les niveaux observés début décembre 2022.

Les clients liés par des contrats semestriels, tirant profit de la configuration baissière du marché, sont parvenus à s’acquitter de prix inférieurs à ceux conclus il y 6 mois, lors des précédentes négociations. Ces clients bénéficient d’une plus grande latitude pour revoir les tarifs à la baisse par rapport aux acheteurs liés par des contrats annuels. 

Coil laminé à chaud / Europe : orientation baissière

29.02.2024
+

Produits longs / International - Irepas : le marché pâtit des nouveaux exportateurs

29.02.2024
+

Fil machine / Europe : progression en Italie, stabilité en Europe du nord

29.02.2024
+