Retour
cours des métaux

Décret énergie élections

Nouveau décret énergie / Italie : redémarrage des aciéries

Léger redressement de la demande apparente

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 05.10.2022

De nombreux aciéristes italiens ont redémarré leur production sur fond de modeste reprise de la demande apparente, conjuguée à la publication du décret énergie dénommé « Aiuti ter », destiné à soutenir les entreprises énergivores, à l’instar des aciéries et des grosses sociétés de  relaminage.

De l’autre côté des Alpes, où l’inflation a bondi à un niveau record en août, les tarifs de l’énergie se sont envolés de 11,9% sur un an.

Un plan d’aides de 14 mds d’€

Dans ce contexte, quelques jours avant les élections législatives du 25 septembre, le 1er ministre Mario Draghi et son gouvernement ont validé un nouveau programme d’aides de 14 mds d’€ en vue de soutenir les particuliers et les entreprises face à l’inflation.

Ce  nouveau décret-loi décret fixe  une extension au quatrième trimestre 2022 d'un crédit d'impôt destiné aux entreprises pour leurs achats d’électricité et de gaz naturel. Le crédit d’impôt, passé de 25 à 40% pour les entreprises électro- et gazo-intensives, couvrira les coûts pour les mois d’octobre et novembre. 

Un certain nombre d’aciéristes de la filière électrique ont arrêté leur production en août en raison de la flambée des coûts de l’énergie et de l’atonie de la demande. La plupart d’entre eux ont réactivé leur production de façon intermittente en septembre.

Acciaierie d’Italia opère toujours à capacité réduite

Seul Acciaierie d’Italia, l’unique aciériste local doté d’un haut-fourneau,  fonctionne à capacité réduite avec deux hauts-fourneaux, les numéros 1 et 4 après mis en sommeil son haut-fourneau n°1 en juillet. Dans ces conditions, la société produit 10 000 t de fonte brute par jour, contre 15 000 t habituellement.

D’après le manifeste du parti d’extrême-droite dirigé par Giorgia Meloni, Fratelli d’Italia (les Frères d’Italie) lequel a triomphé aux élections, une cellule de crise sur l’énergie va être constituée. En outre, le parti ultra-conservateur tentera de mettre en œuvre la reprise dans les secteurs de l’infrastructure et de l’automobile. 

Avec un quart des suffrages, le parti de Giorgia Meloni est désormais en position de force pour former un gouvernement de coalition avec la Ligue de Matteo Salvini et Forza Italia de Silvio Berlusconi.

Le gouvernement Meloni attendu au tournant

Le manifeste du parti n’étant pas détaillé, des sources industrielles, englobant des aciéristes, ont annoncé qu’ils allaient évaluer les actions du nouveau gouvernement  et notamment, qui, au sein de la coalition, se verra confier les postes clés.

Giorgia Meloni sera en mesure de décider, sans subir trop de pressions de la part de ses alliés, qui sera le prochain ministre du développement économique.                 

 

Réduction des émissions de C02 : création d'une coalition UE-USA

24.11.2022
+

Fil machine : Europe : un marché désespérément atone

24.11.2022
+

Tôles / Europe : les prix n'en finissent plus de chuter

24.11.2022
+