Retour
cours des métaux

Eurofer flambée des prix

Perspectives d'Eurofer / Europe : une stabilisation des prix en vue

"Une reprise forte à court terme"

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 02.06.2021

De l’avis Alessandro Sciamarelli,  responsable des analyses de marché et des études économiques chez Eurofer, la flambée des prix de l’acier a fait apparaître « une  reprise forte et impressionnante à court terme » après un effondrement de la demande observé en 2020 due à la survenue de la pandémie de Covid-19.

La production d’acier supérieure aux attentes

L’expert transalpin a mis en exergue le fait que, depuis le troisième trimestre 2020, l’activité industrielle et la production d’acier  avaient opéré un redressement plus marqué qu’escompté, ouvrant ainsi la voie à une nette remontée de la demande en 2021.

La spirale haussière des prix de l’acier et des matières premières, essentiellement dictée par les Etats-Unis et la Chine, devrait arriver à son terme et voir les prix se stabiliser lorsque l’offre et la demande parviendront à un équilibre. De fait, de tels niveaux de prix ne peuvent s’inscrire dans la durée, d’après Alessandro Sciamarelli.

Sur une base historique, l’activité du secteur sidérurgique « s’établit encore à des niveaux relativement bas » dans la mesure où la reprise est à comparer avec les piètres performances affichées en 2020. Le secteur avait déjà été en proie à des difficultés avant la pandémie. En effet, en 2019, la demande avait décliné de 5%.

 L’Europe a été plus durement  touchée par la crise sanitaire que d’autres régions productrices d’acier, et la majorité  des usines ont eu besoin de davantage de temps pour accélérer leur production suite aux arrêts survenus au plus fort de la pandémie.

Prévisions encourageantes

 « Quoiqu’il en soit, nous sommes plutôt optimistes quant au perspectives de la demande », a précisé Alessandro Sciamarelli. De fait, pour le reste de l’année 2021, la consommation d’acier devrait poursuivre son ascension, notamment sur le segment de la construction.

Le secteur de la construction va doper la consommation

Cette industrie, dont représentant environ 35% de la consommation d’acier en Europe, devrait recevoir « un gros coup de pouce des gouvernements et du secteur public », lesquels devraient stimuler la demande.

Si la demande émanant de la filière automobile, comptant pour 16% de la consommation d’acier à l’échelle européenne a repris du poil de la bête par rapport au creux de 2020, elle devrait néanmoins rester plutôt peu élevée cette année dues à des perspectives économiques incertaines. 

 

Fil machine / Europe : une baisse bien ancrée

16.09.2021
+

Rond à béton / France : prix stables

16.09.2021
+

Coil / Italie : manque de vigueur du marché

16.09.2021
+