Retour
cours des métaux

Production d

Production d'acier brut / International : la Chine et les USA ont plombé les volumes en avril

La production de l'UE a tiré son épingle du jeu

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 23.05.2024

En avril, pour le deuxième mois consécutif, la production mondiale d’acier brut a décliné de 5% sur un an , à 155,7 M de t, en raison des mauvaises performances affichées par la Chine. Fait exceptionnel, la production de l’UE s’est, elle, inscrite en hausse.

D’après Worldsteel, l’association mondiale de l’acier, en Asie, principale région productrice d’acier au monde, les volumes de production ont diminué de 5,8 %, à 114,8 M de t, sur fond de ralentissement en Chine.

Repli de 7,2% en Chine

Le pays a ainsi  vu sa production se contracter de 7,2% en glissement annuel, à 85,9 M de t, en raison d’une base de comparaison élevée en avril 2023. De fait, à cette période, la production s’est accrue suite à la levée des restrictions sanitaires liées à la mise en place de la stratégie zéro Covid.

Ailleurs dans cette région, le mois dernier, la production japonaise s’est tassée de 2,5%, à 7,06 M de t, tandis que la baisse, plus marquée en Corée, a atteint 10,4%, à 5,09 M de t.

Progression de 3,6% en Inde

Constat plus réjouissant pour l’Inde, dont la production a progressé de 3,6% sur un an, à 12,06 M de t, en dépit d’un rythme de croissance plus modéré que les mois précédents. Comparativement à mars, la production a toutefois diminué de 6%, de nombreuses aciéries locales de premier plan étant fermées. 

Par ailleurs, au sein de l’UE des 27, la production a augmenté de 1,1% sur un an en avril, à 11,33 M de t. Il convient néanmoins de souligner que ces résultats reposent sur l’estimation d’une hausse de 6,4%, à 3,4 M de t, en Allemagne.

Baisse de 3,5% en France

Une configuration baissière a,  quant à elle a été confirmée pour l’Italie (-10,6%, à 1,7 M de t). Quant à la production espagnole, elle a bondi de 13,8%, à 1,12 M de t, alors que la production française a été estimée à 800 000 t, soit un repli de 3,5%. Sur une base mensuelle, les volumes de l’UE se sont essoufflés de 3%.

La production turque, laquelle a repris du poil de la bête après le séisme survenu en février 2023, a, pour sa part, vu sa production croître de 4,5% sur un an en avril, à 2,8 M de t, mais fléchir de 3% sur un mois.

Scénario négatif pour les Etats-Unis, où les volumes de production ont été minorés de 2,8%, à 6,69 M de t. Même tendance pour la production brésilienne, estimée à 2,7 M de t, soit un retrait de 2,1% sur un an.

Les estimations font également état d’une baisse pour la Russie, où les aciéries ont produit 6,2 M de t le mois dernier, ce qui représentait une réduction de 5,7%  par rapport à avril 2023. 

 

Demande d'acier / UE - Aucune embellie attendue avant 2025

21.06.2024
+

Coil laminé à chaud / Italie : des hausses compromises ?

20.06.2024
+

Coil en inox / Italie : la hausse se consolide

20.06.2024
+