Retour
cours des métaux

Produits longs (Espagne) : le marché reste paralysé

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 09.04.2020

En dépit de l’autorisation des autorités espagnoles visant à maintenir une activité minimale, le segment espagnol des produits longs est quasiment à l’arrêt cette semaine. Les opérateurs les plus optimistes tablent sur un redémarrage du marché après la trêve pascale.

 Même si certains producteurs continuent à travailler, la demande et les achats sont quasi-inexistants sur le marché des produits longs. De fait, les producteurs se focalisent sur l’exécution des commandes existantes destinées à l’export. Selon les représentants des usines, il est impossible de prédire l’évolution de la situation, même d’ici le mois de mai.

Les principaux producteurs n’opèrent qu’à 50% de leurs capacités

Les installations des producteurs clés du secteur, à l’instar de Celsa Group, ArcelorMittal Espagne et Megasa Group seraient toujours opérationnelles, mais à seulement à la moitié de leur capacités, voire moins. Cette réduction résulte de la pénurie d’ouvriers conjuguée à une offre insuffisante en matières premières.

Tensions sur l’offre en matières premières

« Au vu des tensions sur l’offre en intrants, nous ne sommes pas en mesure de fournir une production accrue. La collecte de ferrailles a été revue à la baisse, les mesures de confinement ayant pénalisé la génération de ferrailles. L’offre provient essentiellement des stocks sur les chantiers », a commenté un trader madrilène.

Celsa Group opère strictement avec l’autorisation du gouvernement espagnol. Global Steel Wire (GSW), l’une de ses filiales fabriquant du fil machine laquelle maintiendrait sa production à 50-60% de ses niveaux habituels, se focalise sur l’approvisionnement à destination des marchés externes ou des services essentiels localement, conformément aux mesures de confinement en vigueur.

Si la situation n’est pas aussi claire pour les actifs de Celsa en Espagne, il semblerait que ces derniers fonctionnent au même rythme que ceux de GSW, soit à la moitié de leur capacité. 

Megasa Group a interrompu sa production sur le site de Siderurgica, tandis que l’usine de Saragosse, fabriquant des barres en acier marchand, poursuit son activité à l’export. Deux usines continuent d’opérer au Portugal, où le marché n’est pas aussi paralysé qu’en Espagne. 

ArcelorMittal, lequel a décidé de réduire sa production de produits plats en début de mois suite à des fermetures en série chez les constructeurs automobiles a annoncé qu’il allait désormais réduire son activité en vue de se conformer à la loi.                 

 

Turquie : La HMS 1&2 (80:20) et le broyé se propulsent à des sommets

01.12.2020
+

Tôles / UE Solide hausse

30.11.2020
+

Coil laminé à chaud / UE : Des hausses dictées par la demande

27.11.2020
+