Retour
cours des métaux

Irepas Chine

Produits longs / international : Irepas table sur une baisse des prix au 2è semestre

Le ralentissement de la Chine plombe le secteur

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 18.04.2023

D’après Irepas, l’association internationale des exportateurs et producteurs de rond à béton, les prix des produits longs devraient se contracter au deuxième trimestre,  à moins que la consommation  d’acier ne se redresse. Ces prévisions reposent sur l’émergence de nouvelles sources d’approvisionnement.

Le secteur, en proie à de nombreux défis, s’est engagé sur une pente descendante. De fait, le tassement des importations et des exportations de produits longs, associé à un déséquilibre entre l’offre et la demande,  laisse présager de mauvaises performances au cours des mois à venir. 

Réveil tardif de la Chine, hausse des taux d’intérêt

 « Contrairement à ce qui avait été anticipé, le redressement de l’activité économique en Chine ne s’est  toujours pas matérialisé, après les festivités du Nouvel an et la levée des nombreuses restrictions sanitaires », a observé Irepas. 

 Les trois années de politique « zéro Covid » ont sévèrement mis à mal l’économie nationale. En effet, le financement des nombreux tests a vidé les caisses des collectivités locales et lourdement pesé sur les finances du gouvernement. 

« En outre,  à l’échelle mondiale, non seulement les tensions géopolitiques, mais également la hausse persistante des taux d’intérêt, incitent les investisseurs à se tenir en retrait et reporter leurs projets. », a précisé Irepas.

Afin de ralentir l’inflation galopante, accrue par la guerre en Ukraine, la Réserve Fédérale américaine, à l’instar de nombreuses autres banques centrales ailleurs dans monde, a opté pour un relèvement de ses taux d’intérêt. 

USA : frilosité des banques

Aux Etats-Unis, la crise du secteur bancaire, notamment avec la faillite de SVB, dicte la tendance en matière d’investissements. De plus en plus d’opérateurs de la filière acier, figurant parmi les clients de ces établissements bancaires, sont pénalisés par le resserrement du crédit. 

En dépit de facteurs favorables, à l’instar du repli des tarifs énergétiques amorcé au premier trimestre, conjugué à l’essoufflement des coûts de transport, le marché est toujours instable et fluctuant, raison pour laquelle il est impossible de prévoir l’évolution des prix des matières premières et de l’énergie en 2023.                    

 

Produits longs / France : modeste remontée

17.07.2024
+

Production automobile / Allemagne : nouvelle contraction en juin

17.07.2024
+

Acier vert / Filière automobile : selon T&E, l'UE devrait fixer des normes

17.07.2024
+