Retour
cours des métaux

Redémarrage du secteur auto : quatre associations élaborent un programme en 25 points

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 12.05.2020

Les quatre principales associations européennes représentant l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie automobile, allant des équipementiers et fournisseurs de pneus, aux constructeurs, négociants et ateliers de production, proposent un programme en 25 points visant à assurer un redémarrage robuste de l’économie et du secteur automobile.   

Ces associations ont, conformément au protocole sanitaire en vigueur, mis en exergue l’importance d’une reprise coordonnée de l’activité industrielle en vue de maintenir les liquidités nécessaires aux entreprises et de poser les fondations d’une reprise économique, essentiellement en stimulant la demande automobile ainsi qu’en investissant dans les dernières technologies et l’innovation.

Nécessité de renouveler le parc automobile européen

Dans le cadre de ce programme en 25 points, le secteur souhaite favoriser le développement de nouveaux projets pour tous types et catégories de véhicules à l’échelle européenne. Une initiative destinée à doper la demande privée ainsi que celle des entreprises, à soutenir la reprise économique de façon générale ainsi qu’à accélérer le renouvellement de la flotte automobile sur les routes européennes.

« Les mesures incitatives aux achats et aux investissements devraient être basés sur des critères similaires en Europe, par le biais de financements à la fois nationaux et communautaires »,selon le document publié par les associations automobiles.

L’Etat doit soutenir le secteur

L’industrie automobile a payé un lourd tribut à la crise sanitaire, la majorité des activités ayant été suspendues durant plusieurs semaines. Au vu du nombre important d’opérateurs du secteur subissant un stress économique important, une aide de l’Etat s’avère nécessaire.

Eric-Mark Huitema, directeur général de ACEA, l’Association Européenne des Constructeurs Européens d’Automobiles, a souligné le besoin « d’une relance coordonnée de l’activité industrielle et de détail, avec le maintien des liquidités pour les entreprises. Des mesures spécifiques devront être prises en vue de favoriser la demande et l’investissement. Le stimulus de la demande va doper l’utilisation de notre capacité manufacturière, la sauvegarde des emplois et les investissements ».

Le chiffre d’affaires du secteur auto  supérieur à plus de 7% du PIB de l’UE

Le document a été signé par ACEA, CECRA, le Conseil Européen du Commerce et de la Réparation Automobile, CLEPA, l’association représentant les intérêts des fournisseurs automobiles et  ETRMA, l’Association des Fabricants Européens des Pneus et Caoutchoucs. Le secteur automobile, un secteur clé pour les producteurs d’acier et d’alu, avec un chiffre d’affaires représentant plus de 7% du PIB de l’UE et générant un excédant commercial de 84,4 mds d’€ pour la région.