Retour
cours des métaux

Rond à béton (Allemagne) : explosion des prix

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 26.03.2020

Outre-Rhin, la demande soutenue sur le segment du rond à béton dope les prix en dépit du confinement inhérent à l’épidémie du coronavirus et de l’effondrement de l’activité à l’échelle européenne.

Bond de 35 à 45 €/t sur deux semaines

Les fournisseurs locaux tirent profit de l’absence de concurrence, conjuguée à la progression des prix de la ferraille des contrats de mars ainsi qu’à la frénésie des achats découlant du vent de panique soufflant actuellement sur les marchés. En conséquence, les  offres portant sur le rond à béton BST500S sont soumises entre 495 et 515 €/t CPT selon les volumes, ce qui constitue un bond de 35 à 45 €/t sur deux semaines. 

« En dépit de stocks modérés, les acheteurs domestiques ont commencé à se procurer des quantités supplémentaires de rond à béton dû aux incertitudes croissantes pesant sur l’ampleur de l’épidémie virale », a commenté un trader. Un opérateur berlinois a quant à lui fait savoir qu’il était parvenu à se procurer plus de 20 000 t de rond à béton à moins de 500 €/t CPT. Toutefois, les prix facturés sont bien supérieurs lorsque les transactions s’appliquent à de petits volumes oscillant entre 500 et 1000 t.

Des importations issues de l’UE inexistantes

Au vu de l’aggravation des problèmes logistiques, aucune nouvelle importation en provenance de l’UE et des pays tiers n’a été signalée à destination de l’Allemagne durant la semaine 12.   

 Même si la fermeture des frontières entre les pays européens ne restreint pas le transport de marchandises, des mesures de précaution supplémentaires ralentissent les livraisons et entraînent de longues files d’attente aux frontières.

Incertitudes quant à la livraison du matériel

En outre, la pénurie de masques de protection à la fois en France et en Italie pèse sur l’activité des entreprises de transport. Certains traders ayant réservé du matériel précédemment en Italie, Espagne et Pologne témoignent de leur inquiétude quant à savoir si, et à quel moment, ils recevront leurs commandes. 

Alors que certains opérateurs locaux tablent sur une hausse des prix du rond à béton à 520 €/t livré si les clients restent opérationnels, d’autres participants du marché, bien plus pessimistes, font état de fermetures sur le marché aval.               

Des importations issues de l’UE inexistantes

Au vu de l’aggravation des problèmes logistiques, aucune nouvelle importation en provenance de l’UE et des pays tiers n’a été signalée à destination de l’Allemagne durant les semaines 12 et13.   

Même si la fermeture des frontières entre les pays européens ne restreint pas le transport de marchandises, des mesures de précaution supplémentaires ralentissent les livraisons et entraînent de longues files d’attente aux frontières.

Incertitudes quant à la livraison du matériel

En outre, la pénurie de masques de protection à la fois en France et en Italie pèse sur l’activité des entreprises de transport. Certains traders ayant réservé du matériel précédemment en Italie, Espagne et Pologne témoignent de leur inquiétude quant à savoir si, et à quel moment, ils recevront leurs commandes. 

Alors que certains opérateurs locaux tablent sur une hausse des prix du rond à béton à 520 €/t livré si les clients restent opérationnels, d’autres participants du marché, bien plus pessimistes, font état de fermetures sur le marché aval.