Retour
cours des métaux

Rond à béton bond des cotations des ferrailles

Rond à béton / Europe : hausse généralisée

Des coûts de production robustes

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 14.12.2023

Après une première série de hausses instaurées en novembre, les fournisseurs transalpins de rond à béton, à l’instar de leurs homologues européens, ont, une nouvelle fois, relevé leurs tarifs, en dépit du manque de vigueur de la demande.

Ce mouvement haussier résulte de l’accroissement durable des coûts de production, sur fond de net redressement des prix des ferrailles sur la péninsule italienne. Ce constat vaut aussi pour le reste de l’Europe, où les usines ont majoré les prix de l’intégralité de leur gamme de produits longs pour les mêmes raisons.

La majoration porte désormais les prix de la catégorie B450C 12 mm à 615-645 €/t départ usine, comparativement à 585-595 €/t départ usine la semaine dernière. Le succès de ces tentatives haussières incite désormais les usines à viser l’objectif des 400 €/t départ usine pour une livraison prompte, ce qui équivaut à 665 départ usine après l’ajout des extras.

Italie : des clients attentistes

Les acheteurs, lesquels reçoivent des commandes réservées précédemment à 320 €/t, rejettent ces augmentations. Certains distributeurs ont ainsi fait part de leur intention de se tenir en retrait du marché aussi longtemps que possible.

D’autres clients, d’avis que les prix du produit long devraient amorcer un repli en janvier, préfèrent ne pas s’engager dans de gros achats, raison pour laquelle ils ne se procurent que de petits tonnages.

A l’export, les usines italiennes sont réticentes à soumettre des offres 

sur une base fob au vu de la faiblesse des prix. « Plusieurs usines préfèrent ne pas produire de rond à béton en raison de la flambée des coûts de production », selon un acheteur berlinois.

Certains fabricants viseraient néanmoins l’objectif des 600-610 €/t fob pour une expédition prévue en janvier. Les offres destinées à l’Europe centrale pour une livraison prompte ont renchéri de 20 €/t sur deux semaines, à 590 €/t FCA.

Allemagne : activité correcte

Outre-Rhin, les prix du rond à béton sont également favorablement orientés, en raison d’une demande jugée suffisante. Les prix négociables de la catégorie BST 500S 12 mm ont ainsi renchéri à 635 €/t livré, contre 610-630 €/t il y a 3 semaines.

Cette tendance haussière devrait se confirmer à court terme, la réforme du péage des poids lourds, effective depuis le 1er décembre (cf n°1479 p4), ayant déjà un impact sur les prix. « Les coûts supplémentaires portant sur des projets existants oscillent entre 2 et 5 €/t », selon un opérateur rhénan.

Même configuration haussière dans l’Hexagone, où les prix du produit long ont augmenté de 20 €/t sur un mois, à 640-650 €/t livré, en dépit d’une demande plutôt léthargique.

France : les acheteurs laissent place à l’improvisation

En effet, la plupart des consommateurs, désireux de maintenir leurs stocks à un faible niveau, fonctionnent au jour le jour et ne planifient aucune commande. Des groupements d’acheteurs, refusant de s’acquitter des hausses, préfèrent quant à eux se tourner vers les importations.

Après s’être procuré des tonnages limités au cours des dernières semaines, certains utilisateurs français de rond à béton pourraient procéder à un restockage après les congés de Noël.

Quoiqu’il en soit, aucun redressement n’est attendu dans un avenir proche au vu des mauvaises performances affichées par la filière locale de la construction. La crise s’amplifie, notamment sur le segment résidentiel privé, et s’étend désormais au secteur de la construction non-résidentielle.             

Coil laminé à chaud / Europe : orientation baissière

29.02.2024
+

Produits longs / International - Irepas : le marché pâtit des nouveaux exportateurs

29.02.2024
+

Fil machine / Europe : progression en Italie, stabilité en Europe du nord

29.02.2024
+