Retour
cours des métaux

Rond à béton ferrailles

Rond à béton / France-Italie-Espagne : tendances diverses

Des incertitudes du côté de la demande

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 02.12.2021

Dans le sillage des autres pays européens, les prix du rond à béton pourraient renchérir de 50 €/t par rapport à octobre en France.

Au regard des incertitudes pesant sur la demande, conjuguées au manque de visibilité quant à l’évolution des prix des ferrailles, les fournisseurs domestiques ont fait preuve de prudence en termes d’annonces, et les prix du produit long se sont maintenus à un niveau stable.

Le mois de novembre est traditionnellement calme du côté des ventes, les acheteurs refusant de procéder à un restockage en vue de conserver une trésorerie saine à la fin de l’exercice financier.

Hausse de la demande à court terme

Quoiqu’il en soit, la demande devrait se redresser prochainement  lorsque les achats seront effectués pour une livraison janvier. Les prix des ferrailles poursuivent leur rebond dans l’Hexagone.

A l’instar d’autres pays nord-européens tels que l’Allemagne, la France est lourdement pénalisée par les tensions sur l’offre en ferrailles, à tel point que certaines usines locales ont été contraintes de réduire leur production.

Pas d’offre concurrentielle à l’import

Ce mois-ci à l’import, aucune offre attractive n’a été signalée en provenance d’Italie ou d’Espagne à destination du sud ou sud-ouest de la France. De fait, les prix du rond à béton sud-européen demeurent à un niveau soutenu.

Cette semaine, les prix de transaction se maintiennent entre 730 et 750 €/t départ usine, soit un prix de base de 470-490 €/t, auquel s’ajoute un extra de 260 €. Les acheteurs basés dans le sud de la France doivent s’acquitter de 40 à 50 € de coûts de transport pour recevoir des livraisons en provenance du nord du pays. 

Italie : des contrats conclus dans la fourchette haute

De l’autre côté des Alpes, les prix du rond à béton ont  à nouveau opéré une modeste remontée, permettant ainsi aux fournisseurs locaux de majorer les prix des transactions aux niveaux ciblés lors des dernières  semaines. Des ventes, scellées dans la fourchette basse, pourraient ne plus être proposées à court terme.

Les usines transalpines, dont les tentatives haussières s’étaient soldées par un échec depuis un mois, sont finalement parvenues à relever leurs prix de base à 500 €/t départ usine.

Ainsi, les contrats  portant sur la catégorie B450C 12 mm sont-ils scellés entre 480 et 500 €/t départ usine (745-765 €/t départ usine en incluant les extras), contre 480 et 490 €/t départ usine la semaine dernière.

Hausses avant Noël en Italie

En dépit d’une demande léthargique localement, les fabricants souhaitent à nouveau relever leurs tarifs avant les congés de Noël.

A l’export, le produit ne suscite pas l’intérêt des acheteurs originaires des Balkans, où la marchandise est offerte entre 670 et 680 €/t fob. 

De l'autre côté des Pyrénées, les prix locaux du rond à béton se sont contractés tandis qu'ils n'ont quasiment pas fluctué à l'export.

Ainsi, sur le marché domestique, les prix de la catégorie BST 500S 12 mm ont-ils reculé de 25€/t sur une semaine, à 740 €/t livré. Une situation imputable à l'attentisme des acheteurs qui se sont massivement approvisionnés en octobre. 

Parallèlement, à l'export, les tarifs du produit long se sont maintenus entre 740 et 750 €/t fob. les clients européens montrent peu d'empressement aux achats due à la léthargie d ela demande émanant du marché aval.

L'UE doit accélérer sa transition vers les énergies renouvelables

29.06.2022
+

Coil laminé à chaud / Europe : des acheteurs aux abonnés absents

29.06.2022
+

Coil en inox / UE : les prix ont chuté de 1000 €/t sur un mois

29.06.2022
+