Retour
cours des métaux

Maroc : Sonasid profite de la flambée des prix de l’acier

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 08.02.2021 à 11h55

Après avoir soldé l’année 2020 avec une hausse de 20% en se situant à 300 DH (27,7 €), le cours du groupe marocain Sonasid continue sur sa trajectoire haussière en ce début d’année.               

D’après un analyste, « Sonasid continue sur son chemin haussier, amorcé vers la fin de novembre 2020. Cette valeur connaissait des difficultés, auxquelles est confronté l’ensemble du secteur de la sidérurgie. Elle avait été délaissée par les investisseurs et son cours a beaucoup baissé pendant les années 2017-2018. Mais la donne a changé depuis lors ».

L’intérêt des investisseurs survenu après octobre 2020

Bien avant la crise du Covid, l’industrie sidérurgique marocaine pâtissait d’une demande locale léthargique et d’importations massives de produits finis. Et d’expliquer : « l'engouement des investisseurs est intervenu avec la reprise effective de l’activité économique surtout après le mois d’octobre 2020 »

« Pour l’expliquer, il faut revenir sur l’évolution de son activité au début de la crise du Covid. Pendant la période du confinement, la production a connu un arrêt et la demande a été quasi-paralysée. La société a donc gardé du stock, à l’instar de toutes les entreprises qui composent le secteur », a ajouté l’analyste marocain.

Arrêt des usines en avril et mai

Selon Ismaïl Akalay, directeur général de Sonasid, « les employés des usines ont travaillé jusqu’au 31 mars pour constituer des stocks de façon à répondre à toute demande du marché. Nos trois usines sont ensuite passées à l’arrêt en avril et mai, ce qui a eu un impact financier important. Il y a cependant eu des ventes durant ces mois d’arrêt, mais ces dernières n’ont pas excédé 10% à 15% du volume habituel ».

Malgré le quasi-arrêt de l’activité pendant quelques mois en 2020, le groupe marocain s’est vite rattrapé. Ainsi, « Sonasid a profité de la flambée de prix de l’acier à l’international, mais aussi, de la baisse de ses charges, induite par la baisse de la production en 2020 et la liquidation des stocks ».      

 

Rond à béton / Espagne : baisse localement, progression à l’export

23.02.2021
+

International : ThyssenKrupp ne souhaite pas céder sa division acier

23.02.2021
+

Mesures de sauvegarde / UE : Assofermet souhaite la supression des barrières commerciales

22.02.2021
+