Retour
cours des métaux

Tôles (Europe) : stabilisation des prix, repli en ligne de mire

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 09.04.2020

Le marché européen des tôles n’a globalement pas évolué cette semaine sur fond d’essoufflement de l’activité résultant à la fois de l’instauration de mesures restrictives dû à la pandémie de coronavirus et de l’approche des fêtes pascales. Toutefois, une reprise progressive des opérations de tôles en Italie, conjuguée à la dégringolade des prix du brame, devraient exercer une pression sur le marché dans un avenir proche.

 La prolongation des mesures de confinement à travers l’Europe, effectives dans la majorité des cas jusqu’à la mi-avril, n’a eu aucune incidence, ni sur les prix, ni sur la demande en tôles. Les distributeurs font néanmoins d’un ralentissement de la demande dans l’imminence de la célébration de la fête de Pâques.

« Le marché est pratiquement au point mort ces jours-ci. Les consommateurs procèdent uniquement à des opérations de restockage ou se lancent dans de petits projets. De nombreuses demandes de renseignements font office de tests. Les clients s’étonnent et  réjouissent de la stabilité des prix domestiques », selon un trader berlinois.

Commandes annulées, arrêts de production prolongés

Il n’en demeure pas moins que la morosité prédomine déjà alors que certains utilisateurs finaux se trouvent dans l’incapacité de redémarrer leurs opérations et se voient même contraints d’annuler des commandes et de prolonger les arrêts de production.

En outre, la chute des coûts du brame, à environ 310-315 $/t fob (285-290 €/t fob) n’arrange rien au tableau. Désormais, les relamineurs transalpins étant de retour sur le marché, il n’est pas exclu qu’une nouvelle série d’achats de brames tire significativement vers le bas les prix des tôles si la demande ne parvient toujours pas à se redresser.

« Les usines italiennes font certainement faire pression après le redémarrage-tout du moins en raison du repli des coûts du brame-. Je vais de devoir adapter ma liste de prix en conséquence » , d’après un producteur.

Certains sites pourraient redémarrer

La semaine 14, les usines de Officine Tecnosider ainsi que celles de San Giorgio di Nogaro et Palini & Berloni détenues par Marcegaglia ont repris leurs opérations de laminage de tôles. Si les sites de NLMK Verona et ceux de Ferriera Valsider et Trametal sont, eux, toujours à l‘arrêt, la donne pourrait changer cette semaine. 

Si, Outre-Rhin, les prix de la tôle S235JR oscillent entre 500 et 520 €/t départ usine, ils s’établissent entre 485 et 500 €/t départ usine dans l’Est de l’Europe. La tôle italienne S275 JR s’élève, elle, à 480 €/t départ usine.