Retour
cours des métaux

Tôles brames

Tôles lourdes / Europe : une hausse bien installée

Des tensions sur l'offre sur certaines catégories

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 11.01.2023

Les prix européens des tôles lourdes ont opéré une remontée le 6 janvier sur fond de perspectives haussières découlant d’une activité soutenue sur le marché spot en décembre, conjuguée à des projets d’infrastructures de grande envergure en cours et à venir.

Dans le nord de la région, des transactions portants des tonnages restreints de tôles de 10 à 40 mm d’épaisseur ont été signalées à des niveaux majorés avoisinant 950 €/t départ usine Ruhr.

Quant aux tôles plus fines et tôles spéciales, elles sont proposées à des prix plus élevés en raison des tensions sur les disponibilités. 

 De fait, pour la marchandise de 5 à 8 mm d’épaisseur, les prix peuvent être supérieurs d’au moins 100 €/t aux niveaux cités précédemment. Il semblerait que les stockistes aient des difficultés à se procurer ces catégories de produits en ce moment.

 Selon certaines sources , les idées de prix des tôles de catégorie standard s’échelonnent entre 950 et 1000 €/t départ usine, comparativement à environ 900 €/t départ usines au cours des dernières semaines.

Un optimisme que ne partagent pas les distributeurs, selon lesquels la valeur négociable du produit plat n’excède pas 925 €/t départ usine Europe du nord.

Allemagne : des offres entre 1000 et 1075 €/t départ usine  pour la tôle issue des stocks

Un large éventail d’offres de tôles lourdes est disponible en Europe du nord. Une usine bavaroise a fait mention d’offres supérieures à 1000 €/t départ usine Ruhr. Parallèlement, les  prix des tôles S355 issues des stocks, oscillent entre 1000 et 1075 €/t départ usine.

Outre-Rhin, une offre au départ de la péninsule italienne a, elle, été signalée à 960 €/t livré Allemagne,  ce qui équivaut à approximativement 900 €/t, voire moins, départ usine.

Des opérateurs estiment la valeur négociable de la tôle lourde transalpine entre 840 et 900 €/t départ usine. Après avoir conclu des échanges fructueux en décembre, les fournisseurs sud-européens tentent désormais de revoir nettement à la hausse leurs tarifs. 

« Les usines dont les prix étaient attractifs en décembre ont  fait état de la bonne tenue de leurs carnets de commandes au 1er trimestre, raison pour laquelle elles proposent des hausses significatives actuellement », selon un distributeur milanais.  

Italie :  succès des tentatives haussières

« Le constat vaut aussi pour les  producteurs dont les tôles sont plus chères. Ils sont en effet parvenus à instaurer des augmentations de 30 à 40 €/t  et souhaitent relever leurs tarifs de 30 à 40 €/t », a précisé le distributeur.   

Quant aux prix des importations de brames, ils s’établissaient à 640 $/t cif  Italie le 6 janvier. Les  offres  les plus récentes ont, elles, été rapportées entre 600 et 650 $/t (559 et 605 €/t) cif.

Les prix des importations de brames ont renchéri

Certains traders se montrent toutefois sceptiques quant au fait que la fourchette basse soit toujours d’actualité, la valeur négociable des importations de brames s’échelonnant entre 630 et 650 $/t (586 et 605 €/t) cif.

Comme l’explique un trader, « compte tenu du bond récent des prix des ferrailles, il est difficile de déterminer ceux des importations de  brames qui se sont également inscrits en hausse ».

Le 6 janvier, la valeur de la tôle lourde a été estimée à 880 €/t départ usine Italie, soit un bond de 80 €/t sur une semaine. La hausse est bien moindre sur la période considérée en Europe du nord (+25 €/t), où les prix du produit plat ont été évalués à 925 €/t.                                 

Filière hauts-fourneaux / Allemagne : les aciéries en proie à un dilemme

01.02.2023
+

Absence d'exportations / Turquie : les usines continuent d'opérer à faible capacité

01.02.2023
+

Contrats d'approvisionnement relatifs au coil laminé à chaud /UE

01.02.2023
+