Retour
cours des métaux

Coil Importations peu attractives

Coil / International : Marcegalia n'exclut pas un rebond des prix

Un restockage technique devrait se profiler

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 04.06.2024

En marge de la conférence « Innovaction », qui s’est tenue la semaine dernière, à Udine en Italie, Antonio Marcegalia, président du groupe Marcegaglia, a annoncé que les prix internationaux des coils pourraient amorcer une modeste remontée vers la fin du deuxième trimestre, voire au début du troisième trimestre.            

« A l’échelle internationale, la demande finale en coils évolue relativement peu. La consommation devrait bientôt se redresser. Nous assisterons probablement à un restockage technique grâce à un regain de confiance résultant de la stabilité des prix », a précisé le dirigeant transalpin.

« Récemment, les prix internationaux des coils ont opéré une modeste remontée. L’écart existant entre les prix des importations asiatiques de coil laminé à chaud et ceux des produits européens s’est amenuisé. Il n’y aucune raison justifiant un nouveau repli. Il n’est d’ailleurs pas exclu que l’on assiste à un mouvement haussier de faible ampleur », a précisé Antonio Marcegaglia.

Cette majoration serait dictée par l’épuisement rapide des quotas de sauvegarde, conjugué aux longs délais de livraison et aux incertitudes liées au renouvellement des quotas, lesquelles entraînent un report des livraisons de produits asiatiques destinés à l’Europe jusqu’en septembre, voire octobre dans certains cas. 

Des stocks et importations  limités doperaient les prix

« Il est possible qu’une telle configuration entraîne des tensions sur les disponibilités en Europe. En dépit d’une demande finale peu soutenue, outre la faiblesse des stocks, l’offre moindre en matériel importé, pourraient être à l’origine d’un redressement potentiel de la consommation, laquelle s’accompagnerait d’une modeste remontée des prix », a précisé le dirigeant transalpin.

« A plus petite échelle, une telle situation s’est produite  récemment sur le segment des coils en inox, à la faveur d’importations limitées, associées à une forte réduction de l’offre en Europe, résultant du ralentissement de production chez Outokumpu et Acerinox, suite à des mouvements sociaux », a-t-il ajouté.

Au vu de l’atonie de la consommation, cette pénurie a été sous-estimée initialement. Ces tensions ont entraîné une forte hausse des  prix des coils en inox. Antonio Marcegaglia pronostique une situation similaire pour le coil en acier au carbone, dont les prix devraient néanmoins faire l’objet de majorations moins marquées.

Les prix des importations en provenance d’Extrême-Orient, après avoir renchéri de 20 à 30 €/t, sont désormais relativement stables. Quoiqu’il en soit, ces produits importés, pénalisés par de longs  délais de livraison, ne sont  pas attractifs pour les acheteurs européens.                   

 

Demande d'acier / UE - Aucune embellie attendue avant 2025

21.06.2024
+

Coil laminé à chaud / Italie : des hausses compromises ?

20.06.2024
+

Coil en inox / Italie : la hausse se consolide

20.06.2024
+