Retour
cours des métaux

Semi-conducteurs arriérés de commandes

Crise des semi-conducteurs / international : des sites auto à nouveau mis à l'arrêt

L'activité interrompue à l'échelle internationale

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 01.09.2021

La pénurie de semi-conducteurs, déjà amorcée il y a quasiment un an, contraint de nombreux constructeurs automobiles à suspendre leur production à l’échelle internationale.

Ainsi, Audi a-t-il interrompu son activité de son site d’Ingolstadt (Bavière), son siège social, et celui de Neckarsulm (région de Stuttgart). Depuis le 23 août, et ce, pour une semaine, la filiale du groupe Volkswagen va mettre à l’arrêt son usine bavaroise en raison de  l’absence de livraisons de semi-conducteurs.

Audi va s’atteler au traitement des  arriérés de commandes

En septembre, le constructeur automobile allemand va se voir dans l’obligation de réduire drastiquement son calendrier de production.

« Notre priorité absolue est de traiter les arriérés de commandes. Notre objectif est de résorber dès que possible les goulets d’étranglement et de rattraper les retards de production », a précisé un porte-parole.

Même scénario la semaine dernière chez Stellantis à Rennes en Bretagne dû à un problème d’approvisionnement en composants électroniques auprès d’un fournisseur basé en Malaisie touché par le Covid. 

 Le Russe Avtovaz, a quant à lui été forcé de réorganiser son calendrier de production à compter du 23 août sur fond de tensions persistantes sur l’offre en puces électroniques. 

 « Les trois lignes de production du site de Tolyatti ont toutes été mises à l’arrêt cette semaine », a commenté un dirigeant du constructeur russe.

Toyota va réduire  sa production de 40% entre le 22 août et le 17 septembre 

Toyota Motor, le plus gros constructeur automobile nippon, n’est pas mieux loti que ses homologues européens. De fait, entre le 22 août et le 17 septembre, le groupe japonais va devoir réduire sa production de 40% pour les mêmes raisons que Stellantis.

Nissan et Volvo ont également dû se résoudre à arrêter  la production de certains de leurs sites à la mi-août .

Au niveau mondial, la production automobile pourrait croître de 7 à 9 % sur un an en 2021, mais  devrait pâtir de tensions sur les chaînes d’approvisionnement, notamment chez les fabricants d’Equipements d’Origine (OEM), selon ING Bank.

Des pertes de fabrication estimées à 3,8 M d’unités en 2021

Cette année, les pertes de fabrication occasionnées par la crise des  semi-conducteurs devraient totaliser 3,8 M d’unités d’après l’agence de notation financière  Fitch Ratings.

En juin, Bosch a ouvert une unité de production de semi-conducteurs à Dresde en Allemagne. Ce site, dont l’investissement  s’élève à 1 md d’€, ne permettra toutefois pas de remédier aux pénuries de semi-conducteurs. 

Une demande accrue en semi-conducteurs se profile

A plus long terme, la demande en semi-conducteurs pourrait croître à l’échelle internationale en raison d’un contenu plus élevé de puces électroniques entrant dans la fabrication des véhicules électriques, conjuguée à une demande forte et soutenue  d’appareils électroniques grand public et de produits industriels.               

 

 

Fil machine / Europe : une baisse bien ancrée

16.09.2021
+

Rond à béton / France : prix stables

16.09.2021
+

Coil / Italie : manque de vigueur du marché

16.09.2021
+