Retour
cours des métaux

Automobile coils

Filière auto / UE : des achats de coils revus drastiquement à la baisse

La pénurie en semi-conducteurs plombe le segment automobile

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 29.09.2021

Les consommateurs d’acier européens issus de la filière automobile ont, pour le moment, revu à la baisse leurs volumes d’approvisionnement pour 2022 à tel point que ceci pourrait impacter les opération des usines et influencer le marché.

Les constructeurs automobiles, ont nettement diminué leur production pour se cantonner aux modèles les plus rentables, essentiellement en raison de la pénurie persistante en semi-conducteurs.

De l’avis d’un expert, un constructeur européen a vu ses besoins en acier chuter de 30% ce mois-ci, par rapport à un mois habituel. Selon lui, cette tendance devrait s’inscrire dans la durée.

Les usines voient leurs stocks gonfler

« Nous créons un énorme effet coup de fouet, à l’instar d’une vague de proue qui déferle de plus en plus rapidement », selon un constructeur automobile. Ce phénomène induit que les stocks de coils détenus par les usines opèrent une remontée.

L’une des autres conséquences de cette situation sera la diminution significative des volumes de commandes effectuées par les constructeurs automobiles lors de la signature des contrats annuels, étant donné qu’il  restera du matériel de 2021.

Les tonnages excédentaires mis en circulation sur le marché ouvert

L’effet le plus immédiat se caractérisera quant à lui  par les volumes excédentaires issus des stocks des usines mis en circulation sur le marché ouvert. Ceci se vérifie déjà, les consommateurs faisant récemment état de l’émergence de nouveaux volumes de coils, lesquels n’étaient pas disponibles il y a encore deux mois.

« La pénurie sévère en matériel qui prédominait plus tôt cette année n’est désormais plus  d’actualité. Si l’offre s’accroît au dernier trimestre, les prix vont probablement se tasser », a observé un acheteur bruxellois.

De fait, ce dernier n’exclut pas une baisse des prix nord-européens du coil laminé à chaud en deçà des 1100 €/t départ usine sur le marché spot.  La baisse pourrait être encore plus marquée pour le coil galva ou le coil laminé à froid, des catégories plus  particulièrement dédiées à la filière automobile.

Les pertes de production des constructeurs estimées à 7,7 M de véhicules en 2021

En 2021, les constructeurs automobiles mondiaux pourraient perdre 210 mds de $ (179,7 mds d’€) de revenus. Les  pertes de production devraient, elles,  totaliser 7,7 M de véhicules, selon le cabinet de conseil Alixpartners.

En mai, le cabinet américain avait estimé que les constructeurs verraient leurs revenus chuter de 110 mds de $ (94 mds d’€) et qu’ils perdraient 3,9 M de véhicules par rapport aux plans de production établis pour 2021.

Ces ajustements interviennent  alors que les constructeurs automobiles et fabricants de  véhicules utilitaires pâtissent de la pénurie sévère  en puces électroniques et de la flambée des prix des matières premières, lesquelles s’inscrivent dans la durée.    

                   

Perspectives Irepas / International : les prix de l'acier ne sont pas près de s'essouffler

28.10.2021
+

Profilés / UE : contraction des prix

28.10.2021
+

Bond des prix du gaz (UE) : l'UE appelée à la rescousse

28.10.2021
+