Retour
cours des métaux

Prévisions 2021Jefferies pénurie

Jefferies -1er semestre 2021 (Europe) : tensions persistantes sur l'offre, hausse des prix

Explosion des prix du coil laminé à chaud depuis juin

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 23.12.2020 à 10h08

Au premier semestre 2021 en Europe, les tensions sur les disponibilités en acier devraient s’accentuer sur fond de demande accrue émanant du segment automobile, lequel  ne devrait pas renouer avec les niveaux antérieurs à la crise avant 2022, d’après un analyste de chez Jefferies. 

Les prix de l’acier supérieurs à ceux de l’inox en 2021

Selon une note publiée par la banque d’investissement américaine, la pénurie persistante verra les prix de l’acier au carbone poursuivre leur consolidation pour se hisser à des niveaux supérieurs à ceux de l’acier inoxydable et des produits tubulaires destinés à l’industrie pétrolière.

Le rapport publié par Jefferies qualifie l’année 2020 comme étant « l’année la plus perturbatrice depuis 2009, les estimations faisant état d’un repli de 13% de la demande issue de Chine ».

« En Europe, le scénario de reprise en V annoncé pour 2021 n’est pas en phase avec celui anticipé sur quasiment l’ensemble des marchés internationaux, où la demande devrait se contracter de 2%. Nous tablons sur un rebond plus synchronisé en 2021, même si la Chine devrait accuser un certain retard par rapport au reste du monde ».

Progression de 8% de la demande d’acier l’an prochain

L’analyste table sur un accroissement de 8% sur un an de la demande d’acier l’an prochain, dopé par une reprise de 15% au sein de l’industrie automobile, dont les niveaux ne devraient toutefois  pas s’aligner sur ceux de 2019 avant deux ans. Quant au segment de la construction, plus gros utilisateur final d’acier en Europe, il devrait croître de 5% en glissement annuel en 2021.

L’annonce anticipée de taxes anti-dumping provisoires sur les importations turques de coil laminé à chaud destinées à l’UE, qui représentent 28% du total des livraisons de ce produit issues de l’étranger vers la région en 2020, devrait contribuer à accroître davantage les tensions sur l’offre. 

Depuis le mois de juin, les prix du coil laminé à chaud ont bondi de plus de 250 €/t selon les indices S&P Global Platts, établis sur une base départ usine Ruhr et départ usine Italie.

Cette explosion des prix est essentiellement imputable à une pénurie sévère en matériel sur le marché spot résultant des réductions de production opérées par les usines ainsi qu’à l’insuffisance d’offres en provenance du marché import.                                  

Fil machine (UE) : les tensions vont l'offre vont s'accentuer

13.01.2021
+

Coil en inox / UE Une nouvelle majoration se profile

13.01.2021
+

Fil machine (Espagne) : vigueur du marché

06.01.2021
+