Retour
cours des métaux

Machines outils VDWn Chine

Machine-outils / Allemagne : un rebond attendu cette année

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 26.02.2021 à 11h30

Après deux années difficiles, la production du segment des machines-outils devrait reprendre de la vigueur cette année en Allemagne. De fait, les revenus de ce secteur devraient progresser de 6% sur un an, à 12,6 mds d’€, selon VDW (Verein Deutscher Werkzeugmaschinenfabriken), l’association allemande des fabricants de manchines-outils.

L’industrie automobile, le plus gros consommateur de machine outils, tire profit du rebond du marché chinois. Les secteurs de l’électronique, de l’agroalimentaire, de la logistique et une partie de l’industrie des technologies médicales sont parvenus à tirer leur épingle du jeu durant la crise sanitaire.

Les investissements vont croître de 10% cette année

A l’échelle européenne, après avoir lourdement chuté, les investissements devraient augmenter de 10% cette année, selon Heinz-Jürgen Prokop, président de VDW.

En 2020, consécutivement à un repli de même ampleur un an auparavant, les commandes se sont effondrées de -30%. Sombre constat également pour la production (-31%), les exportations (-29%) et les ventes domestiques (-33%).

Si en 2019, l’utilisation des capacités était encore supérieure à 88%, elle est tombée sous la barre des 72% en 2020, soit un niveau comparable à celui affiché lors de la crise financière de 2009. Le mouvement haussier escompté cette année part donc d’un niveau faible.

L’accord de libre-échange va doper l’activité en Asie

VDW a par ailleurs mis en exergue le fait qu’il sera difficile de rivaliser avec les opérateurs asiatiques à l’avenir. Les échanges commerciaux intra-asiatiques devraient devenir plus perméables suite à la signature de l’accord RCEP (Regional Comprehensive Economic Partnership).

Cet accord de libre-échange d’envergure a été signé fin 2020 par dix pays du sud-est asiatique et cinq autres autres états (Australie, Chine, Japon, Corée du sud et Nouvelle-Zélande). Ce dernier devrait contribuer à intensifier la concurrence avec le Japon et la Corée du sud sur le marché chinois.

Etant donné que les autorités chinoises aspirent à une indépendance accrue vis-à-vis des importations de technologies, de nombreux membres de VDW ont établi des filiales en Chine, encore qu’à un stade précoce.

Prorogation des mesures de sauvegarde / UE : désaccord des transformateurs allemands

12.04.2021
+

Ferrailles / Europe : pas de changement en vue

12.04.2021
+

Rond à béton / Allemagne : prix fermes, remises occasionnelles

09.04.2021
+