Retour
cours des métaux

Micro processeur pénurie construction automobile

Pénurie en micro processeurs / International

ACEA demande l’aide de la Commission

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 18.03.2021 à 10h27

L’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA) a appelé la Commission européenne à soutenir les constructeurs automobiles de la région, désireux  de solutionner la pénurie en semi-conducteurs en vue d’éviter un impact négatif sur le secteur, et sur l’économie européenne dans son ensemble.     

L’association européenne est particulièrement préoccupée par l’offre restreinte en microprocesseurs dans le monde , laquelle a déjà entraîné de nombreux arrêts d’usines d’automobiles à l’échelle européenne et internationale et devrait peser sur la production et les ventes.

La pénurie devrait perdurer jusqu’au 3è trimestre

Dans un courrier adressé à Thierry Breton, commissaire européen pour le marché intérieur, ACEA a appelé la Commission à prendre les mesures nécessaires. La pénurie devrait se prolonger jusqu’au troisième trimestre 2021.

« Si cette situation perdure ou si nous sommes désavantagés par rapport à nos concurents américains ou asiatiques, ceci pourrait remettre en question les perspectives  de relance économique pour la filière automobile européenne », selon Erik Mark Huitema, directeur général de ACEA.

D’après l’association,  certains pays européens contactent directement les autorités des pays où sont implantés les fabricants clés de semi-conducteurs, notamment à Taïwan.

Eviter des problèmes plus importants à plus lointaine échéance

« Si nous sommes bien conscients du fait que cette pénurie reflète notre dépendance vis-à-vis des fournisseurs asiatiques et la nécessité de localiser davantage la production, nous souhaitons être soutenus le plus rapidement possible avant de devoir être confrontés à des problèmes plus sévères et plus stratégiques à plus long terme», a précisé le courrier.

En Europe, c’est Volkswagen qui est le plus lourdement pénalisé par la pénurie. Si Ford a annoncé la fermeture d’usines en Allemagne durant un mois, Daimler a également averti de réductions de production des modèles Mercedes sur certains de ses sites de allemands et hongrois.

Selon certains médias, l’UE envisagerait de doubler sa production de semi-conducteurs d’ici 2030.    

France : la FIEV préoccupée

Les équipementiers automobiles français sont durement touchés par la pénurie de semi-conducteurs mais aussi par des tensions sur l’acier et les plastiques, s’est alarmée la Fédération des Indusries des Equipements pour Véhicules (FIEV).

La FIEV, regroupant 300 sociétés, se dit préoccupée par  « l’impact de la  pénurie  des semi-conducteurs, qui, conjuguées avec d’autres tensions sur les prix de certains composants et matières premières, fragilisent l’ensemble de l’appareil productif ».

Des lignes de production à l’arrêt

92% des sociétés interrogées subissent des retards de livraison et 52% d’entre-elles constatent une augmentation des prix d’achat. Plus de la moitié a dû suspendre des lignes de production, et près d’un tiers a mis ses salariés en activité partielle

Du côté des constructeurs, la pénurie a mis complètement à l’arrêt mardi l’usine automobile de Stellantis (PSA) de Sochaux, berceau de Peugeot, pour la première fois depuis le début de cette crise.

 

Coil (Espagne) : les prix n'en finissent pas de grimper

06.04.2021
+

Coil en inox (Europe) : les prix confirment leur progression

26.01.2021
+

Fil machine (UE) : les tensions vont l'offre vont s'accentuer

13.01.2021
+