Retour
cours des métaux

Irepas produits longs ferrailles

Perspectives Irepas / International : les prix de l'acier ne sont pas près de s'essouffler

La flambée des coûts de l'énergie dope les prix

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 28.10.2021

D’après F.D. Baysal, président du comité des traders d’Irepas (International rebar and producers’ association), les prix de l’acier ne devraient pas se contracter avant le second trimestre 2022, portés par la flambée des coûts des matières premières, du transport, de l’électricité conjugués aux réductions de production opérées en Chine.

F. D. Baysal a mis en exergue le fait qu’après le ralentissement de l’activité survenu au plus fort de la pandémie, la majorité des producteurs, opérant  désormais à un taux élevé d’utilisation de capacité,  disposaient  de marges très confortables.

Michael Setterdahl, membre du conseil d’administration de GFG Alliance et Liberty Steel, table sur des perspectives très encourageantes au premier trimestre 2022 sur fond de consommation 

accrue d’acier à l’échelle internationale et du retrait de la Chine des  marchés export.

Une opinion que partage Jens Bjorkman, responsable de la division métaux ferreux chez Stena Metal International, selon lequel ce sont les coûts élevés de l’énergie, du charbon ainsi que ceux du fret qui tirent les prix de l’acier vers le haut.

Un marché de la ferraille orienté à la hausse

Jens Borkman a observé que les prix de la ferraille, après avoir plongé en septembre, avaient amorcé une remontée depuis octobre. Une situation imputable à des facteurs saisonniers, des taux de production robustes ainsi qu’à des conditions de marché relativement équilibrées. Il reste néanmoins à déterminer si cette tendance va s’inscrire dans la durée.

Sur le marché à la grande importation, les prix de la HMS 1&2 (80:20) ont franchi le cap des 500 $/t (430 €) cfr le 20 octobre, pour s’établir à 505 $/t (431 €), un niveau inégalé depuis le 6 juillet dernier (497,5 $/t soit 429 €). Cet indice a bondi de 72 $/t  (55 €) depuis un plus bas  de 433 $/t (373 €/t) atteint le 28 septembre dernier.

Depuis lors, les prix de la matière première se sont essoufflés, pour s’échelonner entre 495 et 495,5 $/t (425 et 426 €) le 19 octobre dû à un ralentissement de l’activité sur le marché à la grande importation. 

 

 

Rond à béton / France-Italie-Espagne : tendances diverses

02.12.2021
+

Fil machine / Europe : une baisse bien ancrée

16.09.2021
+

Rond à béton / France : prix stables

16.09.2021
+