Retour
cours des métaux

Worldsteel acier demande

Estimations 2020 et 2021 de Worldsteel / International

Une demande plus élevée qu’escompté

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 19.10.2020

Worldsteel Association (WSA) a revu à la hausse ses prévisions de demande mondiale, à la fois pour 2020 et 2021. De fait, l’association mondiale de l’acier table désormais sur un repli limité de 2,4% de la demande d'acier en 2020 à 1,7 md de t, puis sur un rebond de 4,1% en 2021 à 1,8 md de t. Les précédentes prévisions, établies en juin, tablaient sur une contraction de la demande de 6,4% cette année, suivie d'une progression de 3,8% l'an prochain.

« Une forte reprise en Chine »

WSA explique notamment cette révision par une « forte reprise » en Chine qui va contrebalancer la réduction de la demande mondiale, le géant asiatique produisant et consommant plus de la moitié de l'acier mondial.

En effet, la demande locale, qui bénéficiera des programmes de relance du gouvernement en faveur des secteurs des infrastructures et de l’immobilier, devrait croître de 8% cette année, à 980 M de t, un niveau quasi-équivalent à celui enregistré en 2019.

En outre, le rebond de la demande d'acier dans le reste du monde après le confinement a été «plus solide qu’escompté précédemment ».

La demande mondiale marque toutefois encore « une forte contraction en 2020 à la fois dans les pays développés et les économies émergentes, avec seulement une reprise partielle en 2021. A l’exception de la Chine, la demande devrait chuter de -13,3% en 2020, à 745 M de t », constate Edwin Basson, directeur général de WSA.

« L'industrie sidérurgique mondiale, qui  a enregistré cette année un creux de la demande en avril, a amorcé une reprise depuis mi-mai », a précisé le directeur général de l’association mondiale.

Contraction de la demande au 1er semestre

En 2021, la demande internationale devrait augmenter de 4,1% sur un an sur fond de reprise mondiale– à l’exclusion de la Chine. Ceci témoigne d’un fort et court effet en V sur la demande en acier, le ralentissement étant essentiellement survenu lors du premier semestre 2020.

La demande chinoise va se stabiliser en 2021

Quant à la demande chinoise, elle devrait rester inchangée en glissement annuel en 2021. Les projets d’infrastructure et de logements, lancés cette année, devraient continuer à stimuler la demande l’an prochain. Néanmoins, si l’économie est pleinement rétablie, le gouvernement pourrait suspendre ses aides en vue de diminuer les mises en chantiers de logements.                       

Coil laminé à chaud / UE : Des hausses dictées par la demande

27.11.2020
+

Produits plats et longs (Allemagne) : une offre tendue malgré une demande en berne

10.11.2020
+

Aperam : chute de 35% du bénéfice net au 3ème trimestre

05.11.2020
+