Retour
cours des métaux

Coalition GSCC acier vert

Réduction des émissions de C02 : création d'une coalition UE-USA

La coalition en faveur de l'adoption d'une norme internationale

Un groupe international d’aciéristes vient de former une coalition visant à inciter l'UE et les USA à adopter une norme internationale en vue d’accélérer la transition vers la production d'acier à faible empreinte carbone. Cette nouvelle entité, dénommée Global Steel Climate Council (GSCC), a pour objectif d’encourager les aciéristes internationaux à utiliser le processus d’élaboration de l’acier le plus propre actuellement disponible.

La coalition, dénombrant plus de 20 membres, regroupe des aciéristes, associations commerciales, utilisateurs finaux, fournisseurs de ferrailles et organisations non gouvernementales. Les membres fondateurs sont  Steel Manufacturers Association, Nucor Corporation, Steel Dynamics, Celsa Group, Commercial Metals Company, Institute of Scrap Recycling Industries.

Focus sur ke taux d'émissions générées

La coalition GSCC affirme qu’un accord devrait se concentrer sur le taux d'émissions générées, et non pas sur la façon dont l'acier est fabriqué. La majeure partie de la production mondiale d'acier est à très forte intensité de carbone. Une situation attribuable à la dépendance des aciéries vis-à-vis du charbon, du minerai de fer et du calcaire exploités et traités.

Toutefois, de l’avis de GSCC,  ce n’est pas le cas de toutes les usines. De fait, actuellement, plus de 70 % de la totalité des volumes d’acier  produits aux USA et plus de 40 % de ceux fabriqués dans l’UE sont issus des fours électriques. Ces derniers, utilisant principalement de la ferraille recyclée, génèrent ainsi des émissions de carbone nettement moindres que celles provenant des hauts-fourneaux.

« Nous disposons aujourd'hui de la technologie nécessaire pour réduire de 70 % les émissions de carbone lors de la production d'acier », a déclaré Leon Topalian, président et dirigeant Nucor Corporation et aussi membre fondateur de GSCC . 

La coalition défavorable à  une norme « à échelle mobile »

La coalition a mis en exergue le fait qu’il serait préjudiciable que les aciéristes  rejetant des émissions élevées adoptent une norme « à échelle mobile ». De fait, cette norme  fixerait des plafonds d'émissions de gaz à effet de serre jusqu'à 9 fois plus élevés pour les produits exploités que pour les produits recyclés.

Ceci pénaliserait les producteurs de la filière électrique et permettrait aux produits sidérurgiques rejetant davantage d’émissions d’entrer dans la catégorie des produits verts, même si ces derniers ont été fabriqués en produisant un taux nettement plus élevé d'émissions de carbone que d'autres. .

« Nous devons empêcher les aciéristes de classer leurs produits comme verts si les mêmes produits rejetant  des émissions de C02 bien moindres sont disponibles sur le marché », selon Francisco Cardona, directeur des affaires publiques du groupe Celsa, un producteur d'acier circulaire à faibles émissions et membre fondateur du Conseil.  

Instaurer des règles du jeu équitables

« L’adoption de la norme unique de la coalition GSCC encouragera tous les fabricants  d’acier à réduire leurs émissions de carbone et créera des règles du jeu équitables pour tous. », a déclaré le président de Steel Manufacturers Association et membre fondateur de la coalition, Philipp K. Bell.                        

 

Fil machine : Europe : un marché désespérément atone

24.11.2022
+

Tôles / Europe : les prix n'en finissent plus de chuter

24.11.2022
+

Importations de brames / UE : les offres boudées par les Européens

24.11.2022
+