Retour
cours des métaux

Rond à béton ferrailles

Rond à béton / France -Italie-Espagne : manque de vigueur

Désintérêt des utilisateurs finaux

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 25.05.2022

Après avoir décliné de 50 €/t comparativement au mois dernier, les prix français du rond à béton se sont stabilisés cette semaine. La demande ne parvient toujours pas à décoller. De fait, les distributeurs ne se procurent uniquement que de petits tonnages au vu du désintérêt des utilisateurs finaux, qui tablent sur un nouvel essoufflement des prix de l’acier, du ciment, et du bois.

France : les transactions entre 1160 et 1180 €/t départ usine

Les prix de base des contrats oscillent entre 900 et 920 €/t départ usine, selon les volumes. Après ajout des extras, les prix effectifs des transactions s’échelonnent actuellement entre 1160 et 1180 €/t départ usine. L’incertitude règne sur le marché, consécutivement à la chute de 100 €/t en moyenne par rapport à avril des tarifs des ferrailles, et du manque de vigueur de ceux des  produits plats.

D’après l’INSEE, l’Institut National des Statistiques et des Etudes Economiques, l’environnement économique s’est détérioré au sein du segment de la construction le mois dernier. De fait, les entreprises du secteur se montrent moins optimistes qu’en début d’année quant à l’évolution de leur activité.

Même configuration baissière pour le rond à béton transalpin, dont les prix, dans le sillage de la majorité de ceux des autres produits longs et des produits plats, ont reculé de 20 à 25 €/t depuis début mai. L’essoufflement des ventes sur le marché local, conjugué au fléchissement des tarifs des ferrailles, plombe  également les prix.

 La plupart des offres  oscillent entre 850 et 860 €/t départ usine, contre 870-880 €/t début mai (prix de base). Les acheteurs réservent quant à eux de petites commandes entre 820 et 840 €/t départ usine. Après ajout des extras, les prix italiens du rond à béton B450 C 12 mm s’échelonnent entre 1080 et 1100 €/t départ usine. 

Italie : les entreprises de la construction en retrait

Les entreprises de construction, toujours attentistes, ont diminué leurs commandes portant sur des projets de construction publique.  Une situation résultant du fait qu’elles soient dans l’obligation d’acheter le matériel de construction très coûteux avant de pouvoir être remboursées par le gouvernement.

A l’export, la demande n’est pas plus soutenue. Vers l’Est de l’Europe, les prix s’appliquant à de petits tonnages ont été fixés entre 1030 et 1130 €/t départ usine, selon le client.

A destination des Balkans et des pays tiers, le scénario est également baissier, les prix ayant chuté de 30 €/t, à 900-920 €/t fob. Les usines italiennes sont même disposées à vendre leur marchandise à 850 €/t fob  si les clients soumettent des offres fermes.

« Il semblerait que les usines disposent de stocks conséquents, et certaines d’entre elles pourraient arrêter temporairement leur production en début de semaine. Les clients préfèrent attendre que les prix baissent fortement avant de se manifester. Dans ces conditions, je ne serais pas surpris si les prix du rond à béton chutaient à 800 €/t fob, voire moins », a commenté un trader.

Espagne : manque de relief

En Espagne, le marché du rond à béton n’est pas plus dynamique, tant localement, qu’à l’export. Ainsi, les prix de la catégorie BST 500 S 12 mm ont-ils décliné de 50 €/t sur deux semaines, à 1100 €/t départ usine.

Même scénario à l’export, où les offres à destination de la Scandinavie et de l’Europe occidentale s’établissent à 1050 €/t cfr, contre 1130-1150 €/t cfr il y a deux semaines. Les acheteurs attendent un repli supplémentaire avant de se manifester

Réduction des émissions de C02 : création d'une coalition UE-USA

24.11.2022
+

Fil machine : Europe : un marché désespérément atone

24.11.2022
+

Tôles / Europe : les prix n'en finissent plus de chuter

24.11.2022
+