Retour
cours des métaux

Tôles brames

Tôles (Europe) : la spirale haussière se confirme

Bond des offres en Italie et en Allemagne

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 21.01.2021

Les prix  des tôles poursuivent leur ascension à l’échelle européenne, les relamineurs, impulsant, comme à l’accoutumée, le mouvement haussier. Une situation imputable au bond des coûts des intrants survenu au cours des derniers mois. La demande en tôles, même si elle est loin d’être en phase avec celle observée sur le segment du coil laminé à chaud, s’est néanmoins accrue.

Les relamineurs transalpins,  parvenus à sceller des transactions à des tarifs bien supérieurs à ceux observés précédemment, ont également relevé de façon significative le niveau de leurs offres.

« Jusqu’à la semaine dernière, les relamineurs italiens, désireux de remplir leurs carnets de commandes,   acceptaient encore des offres acheteurs oscillant entre 620 et 630 €/t départ usine pour la catégorie S235 JR jusqu’à 40 mm d’épaisseur. Ils refusent désormais des offres inférieures à 650 €/t départ usine », a commenté un trader milanais.

Ce dernier a mis en exergue le fait que les offres officielles relatives à une livraison février-mars culminaient entre 670 et 690 €/t départ usine, selon le producteur. Ceci constitue une majoration de 20 à 40 €/t sur une semaine.

Explosion des prix outre-Rhin

En Allemagne, si les tarifs des tôles n’avaient pas fluctué jusqu’à fin décembre 2020, ils ont tout récemment enregistré une flambée.

Ainsi, les offres portant sur la catégorie S235 jusqu’à 40 mm d’épaisseur dont la livraison est programmée pour avril, ont-elles été soumises entre 650 et 680 €/t départ usine par deux producteurs domestiques clés, contre 600 €/t départ usine avant les congés de fin d’année.

Dillinger a radicalement changé sa stratégie tarifaire

« Il y a encore quelques semaines, Dillinger proposait les prix les plus attractifs du segment européen des tôles laminées à chaud étant donné qu’il avait des difficultés à écouler ses capacités importantes . La tendance s’est retournée : le groupe tend à proposer les tarifs les plus élevés du secteur », a commenté une source locale.

Dans l’est de l’Europe, le leader tchèque du marché soumet quant à lui des prix officiels à 650 €/t départ usine, lesquels ont renchéri à 680 €/t départ usine depuis le 25 janvier dernier.

Les particpants du marché ont fait savoir qu’ils n’avaient reçu aucune offre provenant du site polonais récemment remis en service par Liberty Steel Czestochowa. Toutefois, le précédent locataire de cette aciérie n’a pas livré des anciennes commandes qui avaient été réservées à bas prix.

Difficulté à évaluer le niveau de la demande réelle

La demande en tôles est globalement plus élevée même si les experts ne sont pas en mesure de déterminer si ceci s’apparente à une demande réelle.

En revanche, ces derniers  sont convaincus du fait que les prix devraient confirmer leur tendance haussière au cours des deux prochains mois au vu de la robustesse des achats, particulièrement favorable aux relamineurs. Une source n’exclut pas l’objectif des 700 €/t départ usine dans un avenir proche.

 

 

Rond à béton / Espagne : baisse localement, progression à l’export

23.02.2021
+

International : ThyssenKrupp ne souhaite pas céder sa division acier

23.02.2021
+

Mesures de sauvegarde / UE : Assofermet souhaite la supression des barrières commerciales

22.02.2021
+