Retour
cours des métaux

Contrats automobiles semi-conducteurs

Contrats automobiles 2022 / UE : les prix pourraient doubler sur un an

La pénurie en semi-conducteurs s'éternise

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 08.09.2021

En ce moment, les négociations annuelles entre les aciéries et les constructeurs automobiles battent leur plein. Suite à la flambée de la majorité des prix de l’acier observée cette année, les prix des contrats automobiles de 2022 pourraient doubler par rapport à ceux finalisés l’an dernier.

Alors que la filière automobile est pénalisée par une pénurie sévère et durable en semi-conducteurs, les aciéristes européens espèrent renouer avec les revenus perdus lors de la signature des contrats de 2021.

Une offre accrue en coil galva

Due à la désaffection de l’industrie  automobile découlant des tensions sur l’offre en puces électroniques, des sources ont  fait état  de disponibilités accrues en coil galvanisé à chaud, lesquelles sont désormais vendues à d’autres segments recherchant désespérément cette marchandise.

« La crise des semi-conducteurs, qui devrait encore durer un moment, contribue à libérer du matériel précédemment utilisé par les constructeurs automobiles. En août, les niveaux d’activité étaient les plus mauvais que j’aie jamais vus, même si l’on prend en considération les congés estivaux. Les consommateurs se montrent réticents à effectuer des achats », a commenté  une source britannique. 

Baisse significative des prix des coils laminés à chaud 

Au cours des dernières semaines, les prix européens du coil laminé à chaud ont accusé un net repli sur fond de pressions émanant des importations et de commandes restreintes issues du segment automobile. En ce début septembre, l’activité ne parvient toujours pas à décoller, les acheteurs, anticipant une nouvelle contraction des prix, se montrent prudents.

Depuis début juillet, les prix  nord-européens du coil laminé à chaud ont chuté de 62,5 €/t, à 1120 €/t départ usine Ruhr. La baisse est encore plus marquée en Italie, où ils ont dévissé de 94,5 €/t à 1028 €/t départ usine Italie.

Selon un centre de service britannique, les contrats automobiles de 2022 pourraient être scellés entre 1150 et 1170 €/t départ usine Ruhr, ce qui constitue un bond de plus de 600 €/t sur un an.

                                       

Fil machine / Europe : une baisse bien ancrée

16.09.2021
+

Rond à béton / France : prix stables

16.09.2021
+

Coil / Italie : manque de vigueur du marché

16.09.2021
+