Retour
cours des métaux

Mesure de sauvegarde UE importations

Prorogation des mesures de sauvegarde / UE : désaccord des transformateurs allemands

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 12.04.2021 à 09h30

IBU, l’association allemande de formage des tôles et FVK, l’association des fabricants de produits laminés à froid, ont adressé une lettre conjointe à la Commission européenne dans laquelle ils ont font part de leur désaccord quant à la prolongation potentielle des mesures de sauvegarde sur les importations d’acier.           

IBU et FVK, dont les membres produisent environ 7,5 M de t/an de composants en acier, ne voient pas pour quelle raison la Commission devrait étendre la validité de ces mesures au-delà du 1er juillet prochain. Ils invoquent en effet l’absence d’afflux d’importations, le recours moindre aux quotas d’importations, ainsi que l’aptitude à gérer les capacités d’acier à l’échelle internationale.

Une hausse des importations atténuerait les tensions sur l’offre en acier

Les deux associations allemandes mettent en exergue le fait qu’un accroissement des tonnages importés pourrait contribuer à atténuer  la pénurie persistante en produits sidérurgiques découlant de la progression de la demande d’acier.

D’après IBU et FVK, en novembre 2020, les entrées de commandes ont bondi à un niveau inégalé depuis trois ans. Désormais, les tensions sévères sur l’offre pénalisent les industries transformatrices.

« La prorogation des mesures ne serait pas conforme aux règles de l’OMC dans la mesure où il n’y a pas de risque de préjudice grave pour l’industrie. Les arguments de l’industrie sidérurgique européenne, soutenus les ministres de l’économie de douze états membres de l’UE, reposent sur des interprétations erronées et sur une mauvaise utilisation des données », selon Bernhard Jacobs, directeur général de IBU.

« Pas de preuves suffisantes »

« Il n’existe pas de preuves suffisantes attestant de la nécessité de prolonger les mesures de sauvegarde », a précisé  le dirigeant de l’association de formage des tôles. 

En outre, les associations allemandes demandent à la Commission européenne de prendre en considération toutes les périodes d’importation et toutes les catégories de produits lorqu’elle procédera à la révision des mesures. Ceci concerne plus particulièrement la baisse de la part des importations aux deuxième et troisième trimestres 2020.

Coil / Italie : manque de vigueur du marché

16.09.2021
+

Profilés / UE : les prix n'en finissent pas de grimper

21.07.2021
+

Importations de coils / Europe du sud : désaffection des clients

07.07.2021
+