Retour
cours des métaux

Importations de coil laminé à chaud et à froid : net repli en provenance d'Inde

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 18.02.2020

Les importations indiennes de coils à destination d’Europe devraient consolider leur baisse, l’ex-groupe Essar Steel s’étant détourné du marché européen suite à son acquisition par ArcelorMittal et Nippon Steel. D’après des données publiées par Eurofer, les importations de coil laminé à chaud et coil laminé à froid originaires d’Inde à destination de l’UE avaient déjà amorcé un repli en 2018.

Les importations de coil laminé à froid en chute libre en 2019

L’année précédente, le pays avait expédié 93 000 t/mois de coil laminé à chaud et 88 000 t/mois de coil laminé à froid vers le continent européen. Entre janvier et novembre 2019, les volumes d’importations de ces deux catégories ont chuté à respectivement 73 000 t/mois et 38 000 t/ mois.

La reprise d’Essar Steel a été finalisée mi-décembre 2019 et, depuis lors, les traders ont reçu de nombreux messages selon lesquels aucune vente ne serait désormais conclue avec des consommateurs européens.

JSW plus gros pourvoyeur de coils en Europe

Si précédemment, Essar Steel représentait le principal pourvoyeur de coils de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne et du Benelux, il est désormais supplanté par  son homologue JSW. Ce dernier est en effet, l’exportateur indien le plus actif en Europe. Essar Steel produit quelque 7,5 M de t/an d’acier brut. ArcelorMittal et Nippon Steel envisagent quant à eux de doper leur production en vue de tirer profit de l’accroissement de la demande en Inde et en Asie du Sud-Est.