Retour
cours des métaux

énergie renouvelable production d

L'UE doit accélérer sa transition vers les énergies renouvelables

Eurofer et WindEurope en faveur des projets de production d'hydrogène

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 29.06.2022

D’après une déclaration conjointe de WindEurope, l’association représentant le secteur éolien en Europe, et d’Eurofer, l’association européenne de l’acier, la Commission européenne doit accorder la priorité aux énergies renouvelables et aux projets de production d’hydrogène en vue d’atteindre la neutralité climatique et accélérer l’indépendance de l’Europe vis-à-vis des combustibles fossiles russes.

Actuellement, 60 projets portant sur la production d’acier à faible teneur en carbone doivent être développés à un niveau industriel. Néanmoins, les deux associations ont mis en exergue le fait qu’il était nécessaire de disposer d’un approvisionnement  abondant en électricité renouvelable et en hydrogène renouvelable pour les mener à bien.

D’ici 2030, la moitié de l’électricité verte sera consacrée à la production d’hydrogène

« Aujourd’hui, l’investissement en capital est fixé à 31 mds d’€, les coûts d’exploitation à 54 mds d’€, tandis que l’électricité propre doit totaliser 150 TWh (1 TWh=1md de Kwh) dont la moitié sera dédiée à la production d’hydrogène d’ici 2030 », selon le communiqué. Le potentiel de réduction des émissions de CO2 de ces projets est équivalent à une diminution de 55% des niveaux affichés en 1990.

« REPowerEU s’est fixé l’objectif de 510 GW de capacité éolienne à l’horizon 2030, ce qui équivaut à 39 GW de nouvelles capacités par an, soit plus du double de ce que nous installons actuellement. La chaîne d’approvisionnement du secteur éolien est en mesure de fournir les capacités et les finances sont suffisantes . Les choses n’avancent pas assez vite. Le Conseil de l’Europe et le Parlement doivent adopter de toute urgence le plan REPowerEU », a commenté Giles Dickson, PDG de WindEurope.   

REPowerEU va permettre à l’UE de ne plus être tributaire des combustibles fossiles russes

REPowerEU est le plan de la Commission européenne visant à rendre l’Europe indépendante des combustibles fossiles russes bien avant 2030, en réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Ce programme est destiné à réaliser des économies d'énergie, produire une énergie propre ainsi qu’à diversifier les sources d’approvisionnement en énergie.

« Traditionnellement, l’industrie s’adapte à l’approvisionnement en énergie et non le contraire. Il n ‘est pas possible d’étudier un projet d’investissement dans le domaine de l’acier vert si les vecteurs d’énergie propre ne sont pas disponibles. L’industrie sidérurgique a développé des technologies de pointe en vue de produire de l’acier bas carbone qui dépend d’énergies renouvelables », a commenté Axel Eggert, directeur général d’Eurofer.

Une production d’énergie renouvelable restreinte

« Néanmoins, la production d’énergie renouvelable n’est pas  suffisante, ni les infrastructures connexes pour assurer son transport. Sans  parler de la production d’hydrogène pour laquelle les infrastructures ne sont pas  du tout développés », a déploré Axel Eggert. 

« Nous appelons les institutions européennes et les Etats membres à redoubler d’efforts en vue de garantir la sécurité des approvisionnements, à consolider les chaînes d’approvisionnement de premier plan nécessaires à la transition énergétique, à investir dans les technologies vertes dont nous avons besoin au profit des citoyens tout comme à celui des industriels », ont conclu les deux responsables d’associations.    

Rond à béton / Italie : une embellie se profile

21.07.2022
+

Tôles lourdes / UE : statu quo

21.07.2022
+

Produits longs / International-Irepas : pas d'amélioration de la demande avant fin août

21.07.2022
+