Retour
cours des métaux

Rond à béton segment de la construction

Rond à béton / Allemagne -Autriche : plongeon des prix

Des hausses de prix pourraient se profiler

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 21.06.2023

Outre-Rhin, les prix du rond à béton, plombés par la faiblesse des commandes, ont plongé de 70 à 90 €/t sur deux semaines. Certaines sources tablent toutefois sur un renversement de tendance en raison du retour sur le marché des grosses entreprises de découpe et de pliage à court terme.

Inversement de tendance en vue ?

De fait, ces clients de premier plan, à court de matériel, ont commencé à se renseigner au sujet des tarifs de volumes conséquents de rond à béton pour une livraison prompte. « Je pense que les usines pourront facilement relever leurs prix au vu des niveaux en vigueur actuellement », a commenté un opérateur bavarois.

Les tarifs de la catégorie BST 500S 12 mm sont ainsi passés de 655-665 €/t livré au début  du mois de juin, à 585 €/t livré en ce moment. Une situation essentiellement imputable à l’atonie persistante de la demande. Dans ce contexte, un nombre accru de fournisseurs envisage de réduire leur production, voire recourir à des mesures de chômage partiel dans certains cas.

La construction résidentielle en mauvaise posture

Ces mauvaises performances sont imputables aux difficultés que traverse la filière de la construction, notamment le secteur de la construction résidentielle, un client de premier plan pour les producteurs de rond à béton.

A l’approche de la saison estivale,  durant laquelle l’activité tourne au ralenti, il est peu probable qu’une amélioration ne se dessine. En outre, un distributeur berlinois a mis en exergue le fait qu’outre la faiblesse de la demande, il existait un fossé entre la baisse des prix des ferrailles et ceux du rond à béton, lesquels déclinent bien plus rapidement.

Le ralentissement du segment s’est généralisé en Europe, tant dans le nord, que dans le sud de la région (cf p4). Un opérateur a fait savoir qu’au cours des dernières années en Autriche, l’activité était en surchauffe en raison de l’attribution de subventions publiques.

« Actuellement, les usines locales travaillent avec moins de salariés qu’auparavant, et donc, à un rythme plus lent. Les projets qui étaient réalisés en 3 mois précédemment, s’étendent  désormais sur 6 mois », a précisé l’opérateur.

Des prix particulièrement bas en Autriche

En Autriche, les prix ont chuté de façon plus marquée qu’en Allemagne au cours des dernières semaines. De fait, au vu de la concurrence émanant d’Italie, les prix de base ont atteint 345 €/t. En incluant  les extras de 265 €/t on obtient un prix livré de 600 €/t.  

Produits longs / France : modeste remontée

17.07.2024
+

Production automobile / Allemagne : nouvelle contraction en juin

17.07.2024
+

Acier vert / Filière automobile : selon T&E, l'UE devrait fixer des normes

17.07.2024
+