Retour
Allemagne, automobile

Automobile Allemagne VDA

Automobile (Allemagne) : la demande et la production dévissent

Posté par : Gwenaëlle Le Louette 08.07.2020

Au premier semestre 2020 en Allemagne, les immatriculations de voitures de tourisme, l’un des secteurs le plus gourmand en acier, ont dégringolé à leur plus bas point depuis la réunification, survenue il y a 30 ans. 

Sur la période considérée, la production nationale de véhicules a quant à elle enregistré ses plus mauvais résultats depuis 1975. Le redressement escompté au second semestre ne parviendra pas à compenser ces pertes significatives.

Le secteur de l’acier paie un lourd tribut à la crise sanitaire

Tant à l’échelle européenne, que mondiale, le segment de l’acier, sévèrement plombé par la crise sanitaire, lutte pour sortir la tête de l’eau. Ces difficultés persistantes se répercutent défavorablement sur la construction automobile, notamment en Europe.

Ainsi, entre janvier et juin en Allemagne, la demande en voitures particulières a-t-elle chuté de près de 35% sur un an, à 1,21 d’unités, d’après VDA (Verband der Automobilindustrie), l’association allemande de l’industrie automobile. De l’autre côté du Rhin, la production automobile a plongé de 40 % au premier semestre, à 1,5 M d’unités, soit un plus bas jamais atteint depuis 45 ans.

De piètres performances imputables aux ruptures des chaînes d’approvisionnement ainsi qu’aux longs arrêts production imposés dans le cadre de la pandémie.

Amélioration attendue au 2è semestre

Les prévisions, tant du côté de la demande, que de la production, s’annoncent plus encourageantes pour le deuxième semestre, les entrées de commandes des fabricants allemands ayant diminué de façon bien moindre en juin comparativement au mois précédent.

VDA table sur une réduction de 24% de la demande d’automobiles en Europe, et de 23% en Allemagne cette année. Quant à la production domestique, elle devrait chuter de 25%, à 3,5 M d’unités en 2020, a précisé l’association allemande.