Flash infos

Allemagne : l'UE approuve la demande de ThyssenKrupp à Duisbourg

21/06/23
+

La procédure d'aide de plusieurs milliards d'euros pour la construction d’une usine de réduction directe (DRI) et des installations connexes chez ThyssenKrupp à Duisbourg progresse, selon le ministère allemand de l'Économie. Le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ainsi que l'État fédéral souhaitent financer le projet à hauteur d'environ 2 mds d’€. Afin d’augmenter la pression sur les décideurs politiques, le syndicat IG Metall avait appelé à une journée d’action, le 16 juin à Duisbourg. Le ministre fédéral de l'économie, Robert Habeck, et le président de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Hendrik Wüst, ont également pris part à  cette journée d'action. Selon les données syndicales, environ 12 000 personnes ont participé à cette manifestation. Les représentants syndicaux reprochaient au gouvernement fédéral de ne pas s'engager suffisamment en faveur de l'approbation des aides.

 

Perspectives / Vietnam : des projets clés

21/06/23
+

Le marché vietnamien de l'acier devrait se redresser aux troisième et quatrième trimestres de cette année, grâce aux efforts visant à accélérer le décaissement les investissements publics, les crédits alloués aux projets de logements sociaux ainsi qu’aux prévisions économiques encourageantes. Selon Doan Danh Tuân, vice-président de l’Association vietnamienne d’acier (Vietnam Steel Association - VSA), bien que de nombreux défis et difficultés persistent,   l'économie locale dispose d’un grand potentiel de développement.Ainsi, cette année, à l’échelle  nationale, la croissance du PIB devrait atteindre environ 6,5%, alors qu’à l’ échelle internationale, la croissance économique ne devrait pas  atteindre plus de 1,5%. Par ailleurs, l'Assemblée nationale a approuvé un programme de soutien à la relance économique d'une valeur de 350 mds de dôngs pour la période 2022-2023 (12,4 M d’€), dont 113.9 mds de dongs (4,4 M d’€) dédiés au développement d’infrastructures.

 

 

Exportations d'acier / Chine : hausse en mai

21/06/23
+

Les exportations chinoises d’acier ont poursuivi leur ascension en mai.   Le mois dernier, les expéditions chinoises de produits finis destinées à l’étranger ont totalisé 8,356 M de t, soit une progression de 5,4% sur un mois et de 7,7% sur un an, selon des statistiques douanières. Les contrats relatifs à une expédition mai ont été majoritairement scellés par des vendeurs chinois en mars-avril, période à laquelle le marché domestique a pâti d’excédents en raison d’une demande moindre que prévu. Dans ce contexte, les traders se sont focalisés sur les marchés étrangers. Nombre d’entre eux ne se sont pas acquittés de la TVA de 13%, raison pour laquelle leur marchandise était très compétitive à l’export, suscitant  notamment l’intérêt des acheteurs issus du Vietnam et du Moyen-Orient. Entre janvier et mai, la Chine a exporté 36,37 M de t de produits finis en acier, ce qui représente une hausse de 41%, à savoir 10,55 M de t par rapport à la même période de 2022.                               

Société / International : un début d'année difficile

10/05/23
+

Aperam a annoncé anticiper une légère hausse de de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté au deuxième trimestre par rapport à celui des trois premiers mois de l'année, qui a faiblement reculé sur une base séquentielle. « Comme prévu, le premier trimestre a été difficile, en particulier pour l'Europe, en raison d'un déstockage continu et d'une fermeture planifiée de six semaines liée à l'investissement », a indiqué le directeur général d'Aperam, Timoteo Di Maulo.Sur les trois premiers mois de l'année, l'Ebitda ajusté du groupe  a atteint 127 M d’€, contre 129 M d’€ au trimestre précédent, et 363 M d’€ au premier trimestre 2022.Aperam prévoyait une augmentation de son Ebitda ajusté au premier trimestre par rapport à celui réalisé au dernier trimestre 2022.

 

Rond à béton / Italie : statu quo

10/05/23
+

Les prix italiens du rond à béton sont restés inchangés sur deux semaines en raison de l’atonie durable de l’activité, notamment sur le segment de la construction. Les fournisseurs transalpins proposent toujours la catégorie B450C 12 mm,765 €/t départ usine. Depuis la mi-avril, le prix négociable se maintient quant à lui entre 725 et 735 €/t départ usine. La demande est tout aussi léthargique à l’export, particulièrement dans les pays baltes, où les prix domestiques pourraient chuter de 20 à 30 €/t, voire 50 €/t, selon une source basée en Serbie. A destination de l’Europe centrale, des offres ont été signalées à 700 €/t DAP.

Maroc : bond de 24% de la production d'acier en 2022

10/05/23
+

En dépit de nombreux facteurs défavorables, à l’instar des incertitudes géopolitiques à l’échelle internationale, conjuguées à l‘extrême volatilité des prix et aux perturbations au sein des chaînes d’approvisionnement, la filière sidérurgique marocaine est parvenue à enregistrer de belles performances l’an dernier. De fait, l’activité du secteur a repris du poil de la bête après la survenue de la crise sanitaire sur fond d’investissements réalisés dans le secteur des infrastructures et de la robustesse des exportations. En 2022, la production combinée des principaux aciéristes domestiques, à savoir Sonasid, Riva Industries et Maghreb Steel, a totalisé plus de 2 M de t de produits sidérurgiques, notamment du fil machine, du rond à béton, mais également des produits plats, selon l’Association des Sidérurgistes du Maroc (ASM). Ces volumes ont bondi de 24% en rythme annuel en raison du redressement durable de la demande après la pandémie.

Société / Belgique : les 3 offres rejetées pour la reprise de Liberty Steel

04/05/23
+

Vendredi 28 avril, le tribunal de Liège devait rendre sa décision concernant les 3 offres de reprise de Liberty Steel. La chambre du tribunal de l’entreprise liégeoise a également  décidé de ne pas prolonger la  procédure de réorganisation judiciaire, mais la faillite n’a pas été déclarée. En début de semaine dernière, les trois candidats en lice avaient défendu leur projet visant à relancer l’activité de la société belge. Si les syndicats et  la Région wallonne ont soutenu le repreneur potentiel qui conserverait le plus d’emplois, le tribunal a  quant à lui rejeté les trois offres. Parmi ces dernières, figuraient celle d’ArcelorMittal, l’ancien propriétaire, qui en reprenait 127, celle de l’Italo-russe Marcegaglia- NLMK qui proposait la reprise de 97 travailleurs, et enfin, celle de Liberty Galati, la filiale roumaine de Liberty Steel, qui proposait la reprise de l’ensemble du personnel des deux sites de Flémalle et de Tilleur, à savoir 600 personnes.

 

 

Société / France : les Aciéries de Ploermel en redressement judiciaire

04/05/2023
+

Le tribunal de commerce de Vannes (Morbihan) a placé en redressement judiciaire, le 20 avril, les Aciéries de Ploërmel Industrie dont les deux sites industriels sont installés à Ploërmel, dans le Morbihan. Il devrait lui accorder rapidement une période d’observation de plusieurs mois afin de l’aider à se rapprocher d’investisseurs. Bertrand Hemery, le PDG de l’entreprise, indique que ce redressement judiciaire «sécurise l’aciérie» qui peut ainsi geler ses dettes et préparer un adossement éventuel à un ou plusieurs investisseurs en vue de l’accompagner dans la poursuite de son développement.L’entreprise, spécialisée principalement dans les pièces en acier pour le secteur ferroviaire (80% de ses débouchés commerciaux), a réalisé en 2022 un chiffre d’affaires de 7,9 M d’€. Le groupe fabrique aussi des pièces pour les engins de travaux publics, les poids lourds…

 

Ecarts d'alliage / Europe : Aperam diminue légèrement ses surcharges

04/05/23
+

Le fabricant d’inox Aperam, coté à la bourse de Luxembourg, a légèrement diminué ses écarts d’alliage de mai relatifs à sa gamme de produits plats en inox austénitiques. La baisse est plus marquée pour le grade 316, la valeur du molybdène ayant nettement reculé récemment. Effectives depuis le 1er mai, les surcharges d’alliage portant sur la catégorie 304 sont passées à 2536 €/t, contre 2599 €/t un mois auparavant. Quant à l’écart d’alliage relatif à la catégorie 316, il a chuté à 4215 €/t, comparativement à 4959 €/t un mois auparavant. Repli moins prononcé pour la catégorie 309S, un inox résistant à la chaleur utilisé dans les applications à haute température, s’élevant désormais à 3460 €/t par rapport à 3549 €/t en avril. A rebours de la tendance baissière, la surcharge s’appliquant à la catégorie 409, la plus prisée des aciers inox  ferritiques a, elle, progressé à 895 €/t, contre 877 €/t en avril.                                   

Production d'acier / Autriche : bond de 30% sur un mois

04/05/23
+

Le mois dernier, la production autrichienne d’acier brut a bondi de 30,3% en rythme mensuel, à 695 000 t. En revanche, elle s’est contractée de 2,7% par rapport à mars 2022. Au premier trimestre, le pays a produit 1,83 M de t d’acier, ce qui représente une baisse de 8,1% comparativement à la même période de 2022. L’an dernier, les aciéristes autrichiens ont diminué leur production de 4,7% en glissement annuel, à 7,51 M de t, selon des données publiées par Worldsteel. A l’instar de leurs homologues européens, ils ont massivement diminué leur utilisation de capacité au second semestre 2022 sur fond de flambée des coûts de l’électricité et de conditions de marché défavorables. Dans le même temps, le marché domestique a vu affluer des produits importés, dont les tarifs étaient bien plus attractifs que ceux pratiqués localement.

Algérie : Feraal et Tosyali ont signé un protocole d'accord

14/04/23
+

Le 13 avril, Ahmed Benabbas, PDG de Feraal et Alp Topcuoglu, membre du conseil d’administration de Tosyali Algérie, ont signé un protocole d’accord de partenariat portant sur le lancement d’une unité de production de concentré de minerai de fer dans la wilaya de Béchar, au sud-ouest de l’Algérie. Cet accord porte sur la mise en place d’une joint-venture entre les deux sociétés en vue de la réalisation, d’ici moins de 24 mois, d’une unité mixte de production de concentré de minerai de fer à partir de la mine de Gara Djebilet avec une capacité de 500 000 t/an de concentré de minerai de fer à partir 1 M de t de minerai.

 

Inde : accord majeur pour Siemens Gamesa

18/04/2023
+

Siemens Gamesa, le fabricant d’éoliennes germano-espagnol annonce la conclusion d'un « accord majeur » portant sur la fourniture d’éoliennes destinées à un projet éolien-solaire hybride, en partenariat avec AM Green Energy. Ce projet vise à accélérer la décarbonation de l'industrie sidérurgique indienne.L'accord a été signé avec AM Green Energy Private Ltd, une joint-venture constituée entre ArcelorMittal S.A. et ArcelorMittal Nippon Steel India Limited. Concrètement, il s'agira de fournir 46 éoliennes de catégorie SG 3.6-145 dans la région de Kurnool, une ville de l’Etat d’Andhra Pradesh, au sud de l’Inde.

 

 

France : la liquidation de Vallourec Umbilicals annulée

14/12/22
+

Nouveau rebondissement dans le dossier Vallourec Umbilicals de Venarey-les-Laumes, en Côte-d'Or.            De fait, les deux actionnaires de l'entreprise, le groupe Vallourec, majoritaire, et Bpifrance (minoritaire avec 49 % du capital), ont annoncé mercredi 7 décembre, annuler la procédure de liquidation judiciaire de l'usine, qui emploie 54 personnes. L'annonce de sa fermeture, le 28 novembre dernier, avait provoqué un tollé chez les salariés, mais également chez de nombreux élus locaux.La CGT, syndicat majoritaire de l'entreprise, dénonçait notamment «une mesure scandaleuse», Vallourec ayant bénéficié « d'un milliard d'euros de fonds publics et 263 M d’€ de Prêt Garanti par l'Etat (PGE) », selon les représentants syndicaux. Conformément au souhait des salariés, qui ont récemment rencontré le ministre de l'Industrie, un administrateur judiciaire va être nommé. Il aura « entre 4 et 5 mois », selon eux, pour trouver un repreneur.

 

 

Belgique : inauguration du site de captage de carbone chez ArcelorMittal à Gand

14/12/22
+

Le 8 décembre, sur le site d’ArcelorMittal, des ministres des gouvernements belge et flamand, ainsi que les dirigeants d'ArcelorMittal et d'ArcelorMittal Europe, ont inauguré ce projet phare de captage et d'utilisation du carbone (CCU). Ce projet de 200 M d’€, dénommé « Steelanol », est une première du genre pour l'industrie sidérurgique européenne. Il utilise une technologie de pointe de recyclage du carbone développée par son partenaire de projet, LanzaTech, l'usine CCU transforme les gaz résiduels riches en carbone du processus de fabrication de l'acier et la biomasse résiduelle en éthanol élaboré. Ce dernier sera commercialisé conjointement par ArcelorMittal et LanzaTech sous la marque Carbalyst.Dès lors que la production aura atteint sa capacité maximale, l'usine de Steelanol produira 80 M de litres d'éthanol, soit près de la moitié de la demande totale actuelle pour le mélange de carburant en Belgique.

 

 

 

 

 

International : ArcelorMittal a enregistré de piètres performances au 3ème trimestre

16/11/2022
+

La crise énergétique et l'inflation en Europe ont précipité au troisième trimestre la chute des bénéfices d’ArcelorMittal, bien implanté sur le territoire européen. De juillet à septembre, le géant  de l’acier a indiqué a réalisé un bénéfice net de 993 M de $ (963 M d’€)  contre 4,6 mds de $ (4,4 mds d’€) lors du même trimestre l'an passé, soit une baisse de 78%, ramenant à 9 mds de $ (8,7 mds d’€) le bénéfice sur les 9 premiers mois de l'année contre 10,9 mds de $ (10,5 mds d’€)  en 2021. « Les conditions de marché solides dont nous avons bénéficié pendant la majeure partie des deux dernières années se sont détériorées au troisième trimestre, la baisse saisonnière des expéditions, la réduction des niveaux de prix exceptionnels, le déstockage et la hausse des coûts de l'énergie se combinant pour mettre les bénéfices sous pression », a expliqué le directeur général, Aditya Mittal, dans un communiqué.

 

 

Autriche : Voestalpine a enregistré une forte baisse de son bénéfice net au 2è trimestre

16/11/2022
+

Le groupe autrichien Voestalpine a annoncé un bénéfice net en forte baisse au deuxième trimestre de son exercice décalé 2022/2023, en raison du ralentissement économique lié aux conséquences de l'invasion russe de l'Ukraine. Sur la période de juillet à septembre, le groupe a enregistré un profit après impôts de 100,6 M d’€, contre 259,2 M d’€ un an plus tôt, en pleine reprise après une année marquée par la crise sanitaire.Son résultat d'exploitation (Ebit) a décéléré dans les mêmes proportions, s'élevant à 176 M d’€, contre 288,4 M d’€ à la même période l'année dernière. L'entreprise a constaté un « début de retenue de la clientèle dans certains segments » et table sur un « ralentissement en Amérique du Nord », où le groupe réalise les deux tiers de ses recettes.

 

 

Ukraine : baisse de la production d'acier brut entre janvier et octobre

16/11/2022
+

Entre janvier et octobre 2022, les aciéries ukrainiennes ont réduit leur production d'acier brut en raison de l’invasion de leur pays par les troupes russes, d’après Ukrmetallurgprom, l’association ukrainienne de l’acier. Les mauvaises performances découlent de différents facteurs, à l’instar des difficultés logistiques, des conditions de marché défavorables à l’échelle internationale, et la destruction de deux des plus grandes aciéries domestiques, à savoir Azovstal et Ilyich Steelworks. Au cours des dix premiers mois de cette année, la production d’acier brut a totalisé 5,84 M de t, ce qui constitue un plongeon de 67% en rythme annuel.Sur le seul mois d’octobre, les aciéristes ukrainiens ont produit 318 000 t d’acier, ce qui représente une baisse de 6,4% sur un mois.

Société / Allemagne : tassement des ventes et des expéditions en vue chez Klöckner

09/11/22
+

Le distributeur allemand d’acier et de métaux Klöckner table sur une contraction de ses livraisons et de ses ventes au dernier trimestre sur fond de déstockage conjugué à la correction des prix des produits sidérurgiques. Au troisième trimestre 2022, les expéditions ont totalisé 1,15 M de t, ce qui représente une baisse de 6,5% par rapport au trimestre précédent (1,23 M de t) et de 4% par rapport au troisième trimestre 2021. Au troisième trimestre, si les ventes ont chuté à 2,5 mds d’€, comparativement à 2,6 mds d’€ au second trimestre, elles se sont accrues par rapport à la même période de 2021, durant laquelle elles s’étaient établies à 2 mds d’€. « En dépit d’un environnement économique défavorable, nous avons poursuivi notre stratégie et sommes parvenus à atteindre plusieurs de nos objectifs clés », s’est réjoui Guido Kerkhoff, pdg de Klöckner.

 

 

Société / France : réduction de la production chez ArcelorMittal à Fos

09/11/22
+

ArcelorMittal a décidé de mettre à l’arrêt temporairement un des deux hauts-fourneaux de son site de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), a annoncé le groupe jeudi 3 novembre. La société fait état de « commandes en baisse  pour la fin 2022 et le début 2023 ».« Dès que les conditions de marché le permettront, nous relancerons une marche à deux hauts-fourneaux à Fos », a indiqué le directeur d’ArcelorMittal Méditerranée, Bruno Ribo. « Oui, il y a une baisse de commandes, mais c’est un mode de gestion qui fait qu’on refuse des commandes, parce qu’elles ne sont pas jugées rentables, donc voilà, la direction préfère recourir au chômage partiel et à l’argent public », a déploré Sandy Poletto, délégué syndical. 

 

 

 

Production d'acier brut / Espagne : net repli sur un an en septembre

09/11/22
+

En septembre, la production espagnole d’acier brut a chuté de 19% sur un an, à 1,02 M de t, d’après Unesid, l’association espagnole de la sidérurgie. Si ces volumes sont supérieurs de 50,1% à ceux affichés en août (677 000 t), ils sont néanmoins inférieurs de 21 % à ceux enregistrés en septembre 2021. La production de septembre était la plus élevée depuis mai dernier, période à laquelle elle avait culminé à 1,24 M de t. De septembre 2021 à septembre 2022,  la production s’est lle établie à 13,5 M de t. En dépit des mesures instaurées en juin par le gouvernement espagnol visant à réduire l’impact de la flambée des coûts énergétiques, de nombreux producteurs locaux vont poursuivre leurs coupes de production au 4ème trimestre. ArcelorMittal Espagne et Ferroglobe vont prolonger les mesures de chômage technique sur plusieurs de leurs sites.