Flash infos

Luxembourg : l'Etat prêt à céder ses parts dans Paul-Wurth

04/03/21
+

Le groupe luxembourgeois Paul-Wurth, spécialiste de la conception et la fourniture de technologies et d'équipements pour la production de fonte brute s’apprête à tourner une page. L'État luxembourgeois, avec la SNCI et Spuerkeess, a en effet confirmé son intention de vendre l'ensemble de sa participation dans ce groupe aux 1.500 employés dans le monde. Ces parts vont ainsi être rachetées par la société mère de la société, SMS. Depuis 2012, le groupe SMS Holding disposait déjà d'une participation majoritaire dans Paul-Wurth. Avec cette opération, il en deviendra l'unique possesseur après avoir négocié avec la Société Nationale de Crédit et d'investissement (SNCI) (18,84 %), Spuerkeess (10,98 %) et l'État luxembourgeois (10,98 %). Les négociations durent encore, et c'est pourquoi l'actuel PDG de Paul-Wurth ne souhaite pas commenter les détails de la transaction.

 

Suisse : Swiss Steel : l'offre de souscription va débuter le 8 mars

04/03/21
+

Swiss Steel a fixé le calendrier de l'augmentation projetée de son capital. Le début de l'offre de droits de souscription a été agendée au 8 mars et son échéance au 15. Selon le calendrier de l'offre, les actionnaires de du groupe lucernois se verront offrir pour chaque action détenue le 5 mars après la clôture de SIX Swiss Exchange un droit de souscription pour l'achat de nouvelles actions. Le prix des titres nouvellement émis sera fixé après la constitution du livre d'ordres mais devrait être d'au moins 21 centimes l'unité. Il devrait être communiqué le 16 mars, pour une première cotation prévue le 23.

 

Algérie : Tosyali a exporté 27 000 t de rond à béton vers les USA

04/03/21
+

Le complexe sidérurgique Tosyali, basé à Bethioua près d’Oran en Algérie, a exporté 27.000 t de rond à béton vers les Etats-Unis, L'opération qui a eu lieu dimanche 28 février, portait sur l'exportation de 18.000 t à partir du port de Mostaganem et de 9.000 t depuis le port d'Oran. Début 2021, 7 000 t de rond à béton ont été exportées vers la Grande-Bretagne et 7 000 t de fil machine à destination de la Mauritanie. Le complexe sidérurgique programmé, pour le premier trimestre 2021, une opération d'exportation d’environ 100 000 produits sidérurgiques, dont 4000 t de rond à  béton vers le Sénégal et le Bénin et 82 000 t du même produit vers la Grande Bretagne et les USA. Le complexe Tosyali avait exporté l’année dernière, 140.000 t de différentes catégorie de produits sidérurgiques.

 

France : Manoir Industries placé en redressement judiciaire

04/03/21
+

Le groupe Manoir Industries, basée à Pîtres dans l’Eure, est spécialisée dans la production de pièces pour les secteurs de la pétrochimie et du nucléaire. Le site a été placé en redressement judiciaire pour six mois par le tribunal de commerce de Paris vendredi 26 février 2021, selon les représentants du personnel.Manoir Industries emploie 439 salariés sur son site eurois. « Ils sont potentiellement en péril », annoncent les syndicats. Dans un communiqué de presse, l'union syndicale a fait savoir  que « Manoir Industries appartenait à un groupe chinois depuis 2013, et ce , jusqu’en 2020 où un nouvel actionnaire chinois a pris le contrôle de la société. Force est de constater que ce nouvel actionnaire fait preuve de défaillances et n’honore pas ses engagements financiers vis-à-vis de Manoir Industries, laissant dériver la situation jusqu’au point critique que l’on connaît aujourd’hui. »

 

Suède : H2GS va construire une aciérie fonctionnant à l'hydrogène

25/02/21
+

La jeune pousse suédoise H2 Green Steel (H2GS), récemment arrivée sur le marché de l'acier sans énergie fossile, a annoncé un projet de construction d’aciérie fonctionnant à l'hydrogène dans le nord de la Suède, qui se veut le pays pionnier en la matière. Présentée comme « une gigantesque usine d'hydrogène vert qui fera partie intégrante de l'installation de production d'acier », sa mise en service est prévue pour 2024. L'hydrogène sera produit par une installation d'électrolyse « de grande taille », qui permet de séparer l'hydrogène et l'oxygène en faisant circuler le courant dans l'eau, a précisé l'entreprise.

 

France : Liberty Steel va produire de l'acier vert à Dunkerque

25/02/21
+

Pour atteindre son objectif de neutralité carbone en 2030, le groupe Liberty Steel envisage de construire une unité de production d’acier vert par réduction directe à base d’hydrogène près de l’usine Alvance Aluminium à Dunkerque (Nord).Ce n’est encore qu’un projet à l’étude, mais il est suffisamment avancé pour que le groupe industriel britannique le rende public. La décision d’investissement pourrait être prise d’ici à la fin de 2021. Il s’agit d’une usine de fabrication de briquette d’acier à base d’hydrogène. « La plus grande usine d’électrolyse d’aluminium d’Europe poursuit ainsi ses investissements afin de répondre à des ambitions de neutralité en carbone d’ici 2030 », indique le communiqué.

Italie : projet ambitieux pour JSW Steel

25/02/21
+

JSW Steel Italy voit plus grand pour son projet de four électrique dans la ville de Piombino, en Toscane : de 700.000 t initialement, le sidérurgiste veut faire passer la capacité de cet équipement à 1,2 M de t par an. Ce qui ferait exploser le budget de 75 à 195 M d’€. Dans le même temps, JSW Steel procéderait à la modernisation de trois unités de laminage, pour un coût lequel a lui aussi été révisé à la hausse, de 62 à 85 M d’€. Ces unités peuvent produire chaque année 350.000 t de rails, 400.000 t de rond à béton ainsi que 600.000 t de fil machine.Le projet tel que redimensionné aurait un coût total de 280 M d’€,

 

Espagne : ArcelorMittal a terminé ses travaux à Gijon

25/02/21
+

ArcelorMittal Asturias a achevé son projet d'injection de gaz de cokerie au sein du haut fourneau B dans son usine de Gijón (Espagne), « une étape stratégique pour réduire les émissions de CO2 et les coûts d'exploitation, grâce à une consommation de coke plus faible », annonce le géant de la sidérurgie. Le projet Asturias est basé sur l'idée de réduire la quantité de CO2 générée dans le processus de production de métal chaud, en réutilisant une partie du gaz généré dans les batteries du four à coke. ArcelorMittal Europe a comme objectif de réduire ses émissions de CO2 de 30% d'ici 2030 et l'ambition d'atteindre la neutralité d'ici 2050.

 

Ecarts d'alliage (UE) : nouvelle majoration

03/02/21
+

Le fabricant d’inox Aperam a relevé de près de 200 €/t sur un mois ses écarts d’alliage de février relatifs à la catégorie austénitique de produits plats en inox. Ainsi, la surcharge d’alliage portant sur la catégorie 304 est-elle passée de 1578 €/t en janvier, à 1713 €/t en février. Même configuration haussière pour l’écart d’alliage 316, lequel a progressé à 2419 €/t ce mois-ci, comparativement à 2257 €/t le mois dernier. Quant à la surcharge d’alliage sur la catégorie 309S, un inox résistant à la chaleur adapté aux applications à haute température, elle a renchéri à 2311 €/t en février, contre 2150 €/t en janvier. L ‘écart d’alliage sur la catégorie 409, la catégorie ferritique la plus répandue, est, lui, passé de 512 €/t en janvier, à 604 €/t en février.Sur le LME, les cours du nickel au comptant ont opéré un redressement constant au cours des derniers mois. De fait, les offres soumises aux acheteurs, après avoir atteint 16 540 $/t le 31 décembre, ont caracolé à 18 142 $/t le 26 janvier dernier.      

Algérie : signature d'un accord entre AQS et Posco

03/02/21
+

La société Algerian Qatari Steel (AQS), filiale de la société Sider, a signé, mercredi 27 janvier à Alger, un accord de partenariat avec le groupe Sud-coréen Posco International portant sur la commercialisation sur le marché export des produits du complexe sidérurgique de Bellara, situé au nord-est de l’Algérie. « Cet accord devrait nous permettre d'exporter en 2021 un volume de 150.000 t de ronds à béton, fil machine et billettes d'acier à travers le monde à des prix intéressants, notamment vers l'Europe avec laquelle nous avons des avantages fiscaux dans le cadre de l'accord d'association Algérie-UE », a déclaré Tarik Bouslama,  pdg  du groupe Imetal. Ce dernier a ajouté que cette  initiative « est un grand pas vers la concrétisation des objectifs des pouvoirs publics qui consistent à promouvoir les exportations hors hydrocarbures ».AQS, le fruit d'un partenariat entre Qatar Steel International (49%), le groupe Imetal (46%) et le fonds national des investissements FNI (5%).

 

Luxembourg : ArcelorMittal va construire une usine au biogaz

03/02/21
+

Vendredi 29 janvier, ArcelorMittal a annoncé la signature d'un protocole d'accord avec le spécialiste norvégien des technologies de décarbonation Vow ASA en vue de construire une unité de production de biogaz pour réduire les émissions de CO2 de l'usine du groupe à Rodange au Luxembourg.L'unité de biogaz de Rodange sera le premier pilote à l'échelle industrielle d'ETIA pour cette application spécifique.L'unité de biogaz luxembourgeoise devrait être opérationnelle d’ici 2023, a précisé ArcelorMittal dans un communiqué. Le projet sera mené en partenariat avec ETIA, filiale de Vow, afin de produire du biogaz à partir de biomasse grâce à une technologie de pyrolyse développée par Vow. Ce biogaz viendra remplacer le gaz naturel utilisé actuellement dans les fours du site de Rodange d'ArcelorMittal Produits Longs qui fabrique des rails.

Italie : Arvedi va investir 227 M d'€ dans ses usines de Trieste et Cremone

03/02/21
+

Avec le soutien des autorités nationales (ministère du Développement économique, société d’investissement public Invitalia) et locales (régions Lombardie et Frioul-Vénétie julienne), Arvedi s’apprête à engager un plan d’investissements doté de 227 M d’€ pour ses usines de Trieste et de Crémone, en vue de  réduire ses émissions de CO2 et de produire un acier plus vert. A Crémone, 53 M d’€ viendront financer une adaptation des équipements de production, de façon à remplacer l’utilisation de fonte brute par celle de ferrailles.

Algérie : Tosyali a exporté 7000 t de fil machine vers la Mauritanie

03/02/21
+

Le complexe sidérurgique Tosyali, implanté à Bethioua, à l’est d’Oran en Algérie, a tout récemment exporté 7 000 t de fil machine vers la Mauritanie, selon l’agence de presse algérienne APS. La marchandise, chargée depuis le port de Mostaganem, sera réceptionnée au port mauritanien de Nouakchott. Par ailleurs, 7 000 t de rond à béton ont  été exportés vers l’Angleterre début janvier. Tosyali prévoit d’expédier ce trimestre 100 000 t de divers produits sidérurgiques,  notamment 4 000 t de rond à béton à destination du Sénégal, 1 000 t vers le Bénin et 82 000 t vers  l’Angleterre, les Etats-Unis et la Belgique. Ces opérations d’exportation permettront à la société algérienne  d’engranger quelque 60 M de $ (49,6 M d’€).                  

Liberty Steel confirme son offre sur le segment acier de TK

28/01/21
+

Liberty Steel Group a déposé une offre ferme sur les activités sidérurgiques du conglomérat allemand  ThyssenKrupp. « La diligence raisonnable et nos discussions avec Thyssenkrupp ont jusqu'à présent confirmé qu'une combinaison potentielle de Thyssenkrupp Steel Europe et Liberty Steel est la bonne réponse d'un point de vue économique, social et environnemental », a indiqué le groupe britannique, sans préciser les détails financiers de son offre.Thyssenkrupp, qui, selon certaines sources, envisagerait également une scission et une introduction en Bourse  de sa division acier, va maintenant examiner attentivement la proposition de Liberty Steel. Selon Oddo BHF, la transaction est bien engagée mais n'est certainement pas acquise. Liberty Steel aura en effet besoin de s'engager avec les parties prenantes en Allemagne, notamment le puissant syndicat IG Metall qui avait indiqué ne pas être favorable à cette transaction. Liberty Steel se doit aussi d'apporter des garanties quant à sa surface financière, ainsi que des engagements sociaux et environnementaux...

 

France : relocalisation partielle de TK Materials au Mans

28/01/21
+

Alors qu'elle ferme d'autres sites en France, la filiale française ThyssenKrupp Materials va relocaliser une partie de ses activités au Mans. Un nouveau bâtiment doit même ouvrir pour stocker et préparer des commandes dans les anciennes Messageries mancelles de presse. C'est un plan social dans d'autres régions françaises qui permet paradoxalement au site manceau de se développer : d'ici cet été, une partie des activités de la filiale française du groupe allemand, jusque là disséminée ailleurs, va être concentrée en Sarthe. Au programme : l'ouverture d'un nouveau bâtiment et la création de 15 emplois.Le nouveau site devrait être complètement opérationnel d'ici fin juin, si l'évolution de l'épidémie de coronavirus ne vient pas freiner le calendrier. Une quinzaine d'emplois va donc venir s'ajouter à la petite centaine déjà existante.  

 

Euranimi fédère les importateurs indépendants d'acier, d'inox et d'alu

28/01/21
+

Euranimi est une association internationale basée à Bruxelles et fondée en décembre 2020. Elle représente les importateurs indépendants d'acier, d'inox ou d'aluminium (distributeurs, transformateurs et traders) dans leurs démarches envers les différentes instances et organes européens. Euranimi est chargée de représenter et de préserver les  intérêts de ses membres à l’échelle européenne, tant dans les domaines du commerce international, des douanes, de la fiscalité que  dans celui de la législation anti-trust. « Oeuvrant en plein coeur de la chaîne d’approvisionnement », ces acteurs– distributeurs, transformateurs et traders- sont d’une importance capitale et souhaitent être entendus par les institutions européennes, et faire, dans la mesure du possible l’objet de consultations et d’avis préalables.

 

France : la production d'acier brut s'est accrue en novembre

28/01/21
+

Après avoir décliné de façon significative au cours des mois précédents, la production française d’acier brut a progressé en glissement annuel en novembre 2020, d’après la Fédération Française de l’Acier (FFA). Ainsi, sur le mois considéré, cette dernière s’est-elle accrue de 3,7%, à 1 149 000 t, contre 1 108 000 t, un an aupravant. Quoiqu’il en soit, entre janvier et novembre 2020, la production domestique d’acier brut a opéré un net repli : -22,7% sur un an pour s’établir à 951 000 t/mois, comparativement à 1 230 000 t/mois un an auparavant selon la FFA. Sur l’ensemble de  l’année 2019, la production d’acier brut avait décliné de -6,1% sur un an, à 1 204 000 t/ mois. A titre de comparaison, elle atteignait 1 282 000 t/mois en 2018.

 

Allemagne : TK boosté par une possible introduction en bourse de sa division acier

20/01/21
+

Selon un article de l’agence de presse américaine Bloomberg, citant des sources internes, ThyssenKrupp réfléchit à une introduction en bourse de sa filiale acier. Elle pourrait être réalisée sous la forme d’une procédure de “spin-off”, soit une distribution de titres aux actionnaires actuels du groupe.Cette activité fait déjà l’objet de discussions sur une cession au géant sidérurgique britannique Liberty Steel, qui a lancé une offre en octobre. Mais cette option est rejetée par les syndicats, et certains actionnaires, ce qui pousse le groupe à explorer d’autres possibilités. Interrogé, Thyssenkrupp “refuse de commenter des spéculations”, mais assure que “le développement de la division acier par nos propres moyens est une option, au même titre que la cession”. Déjà affaibli par plusieurs années de crise de l’acier, le groupe se débat depuis un an avec les effets de la pandémie qui a fait plonger son activité.Le conglomérat métallurgique, qui produit aussi bien des tôles que des sous-marins, a annoncé mi-novembre la suppression de 11 000 postes dans le monde

France : la production en nette hausse chez Ascoval à Saint-Saulve

20/01/21
+

Après des années d'incertitudes, la crainte d'une fermeture, des semaines de chômage, l’aciérie d’Ascoval tourne en continu depuis mi-novembre. Le site repris par Liberty a déjà embauché une quinzaine de salariés et devrait en reprendre cet été une trentaine pour constituer une quatrième équipe. « On vient de très loin, mais aujourd'hui on se porte bien », assure Cédric Orban, le directeur de la nouvelle entité Liberty-Ascoval. La preuve, l'ancienne aciérie Vallourec, au ralenti depuis janvier 2019, tourne en continu depuis mi-novembre. La production du site, employant 265 salariés, est passée de 5000 t par mois en octobre à plus de 20 000 t en janvier. 80% de l'acier part ensuite au laminoir d'Hayange repris aussi par le groupe anglo-indien Liberty pour fabriquer des rails pour la SNCF notamment. Mais grâce à des gros investissements cet été, 17 M d’€, le site est désormais capable de fabriquer des aciers ronds, carrés et rectangulaires, la seule usine au monde à proposer ces trois formats, un atout considérable.

 

France : 70 emplois supprimés, 3 M d'€ chez Aperam à Pont-de-Roide

20/01/21
+

Entre les syndicalistes et la direction d’Aperam, les négociations débutent, avec l’espoir d’en découdre avec douceur. L’usine de Pont-de-Roide, spécialisée dans la production d’acier inoxydable, a appris la nouvelle le 13 janvier 2021 : 70 postes seront supprimés d’ici 2023.C’est l’activité de laminage et de chauffage de l’acier (recuit) qui s’arrêtera à Pont-de-Roide.Ce service sera réaffecté à l’usine de Gueugnon en Saône-et-Loire. Face à la forte concurrence internationale, et notamment indonésienne, le manque de compétitivité de l’usine du Doubs desservirait l’activité d’Aperam, qui préfère ainsi centraliser ses activités en Bourgogne. Trois millions d’€ d’investissements seraient néanmoins prévus à Pont-de-Roide pour développer certains produits comme la fabrication d’acier inoxydable extra-fin, utile à la filière hydrogène.